La Gantoise s'incline à Eupen

Deux rencontres avaient lieu dimanche soir en clôture de la 11e journée de Jupiler Pro League. Le Standard a mis fin à une série de quatre rencontres sans victoire en battant Waasland Beveren (5-0). Mené 0-2, Eupen a signé une splendide remontée contre Gand (3-2). Plus tôt dans la journée, le Club Bruges avait stoppé Anderlecht (2-1) et Genk a remporté le derby limbourgeois face à Saint-Trond (1-0).

Pour remplacer Mathieu Dossevi, Aleksandar Jankovic a relancé Benito Raman. Alors qu'il avait chamboulé sa défense à Courtrai pour pallier la suspension de Collins Fai, le coach du Standard a redonné sa chance à Réginal Goreux, qui n'avait jamais joué en championnat depuis le changement d'entraîneur. Si on reproche parfois aux Rouches une certaine nonchalance en début de match, cela n'a pas été le cas cette fois.

Certainement pas dans le chef des quatre attaquants. Après deux buts annulés à Orlando Sa (4e) et à Ishak Belfodil (15e), Raman a trompé Laszlo Koteles (16e, 1-0).

Pas de répit pour le gardien waeslandien: alors qu'il avait été l'attaquant le moins en vue, Edmilson a distillé un bon ballon à Sa, qui a prolongé de la tête (26e, 2-0). Le Portugais a le sens du but et d'une volée a signé un doublé (31e, 3-0).

Jusqu'au repos, on a assisté à un match à sens unique et cela n'a pas changé après le repos. Dès la première occasion, Raman a inscrit son deuxième but de la soirée (56e, 4-0). Ce n'était pas tout: monté à la mi-temps, Renaud Emond a été secoué dans le rectangle par Rudi Gamacho et en a profité pour inscrire son premier but de la saison (69e,pen. 5-0). Le Standard n'était pas rassasié mais pour Waasland Beveren, le compte était bon.

Superbe victoire d'Eupen face à La Gantoise

Pour affronter Eupen, l’entraîneur des Buffalo’s Hein Vanhaezebrouck, généralement allergique à la tournante, a effectué six changements par rapport à l'équipe corrigée en Europa League (5-0).

Suite à une faute de Jean-Thierry Lazare sur Brecht Dejaegere (2e), on a compris que ce duel allait être viril. Si Ibrahim Diallo a inquiété le gardien gantois (17e), on a surtout noté un grand nombre de fautes. Celle de Fahad Al Abdulrahman sur Dieumerci Ndongala a eu des conséquences plus graves puisqu'elle a entraîné le penalty transformé par Danijel Milicevic (31e, 0-1). Dès ce moment, Gand a monopolisé le ballon et les occasions ont été rares: Luis Gardia a manqué l'égalisation pour Eupen (40e) et Dejaegere a gaspillé un balle de break (41e).

Un fait saillant a marqué le début de la seconde période: déja averti (12e), Ofir Davidzada a reçu un second carton (50e). Le coach gantois a remplacé l'Israélien en introduisant un autre arrière, Stefan Mitrovic, à la place de Dejaegere (55e). Bien que réduits à dix, les Buffalos ont mené un contre ponctué par un tir bien placé de Renato Neto (63e, 0-2).

Les jeux étaient loin d'être faits. La fin de rencontre a été palpitante grâce à Mamadou Sylla (70e, 1-2). Le Sénégalais a redonné le moral à Eupen, qui a bien mérité l'égalisation de Jose Maria Cases (90e, 2-2). Monté à la 62e, l'Espagnol a achevé le travail en offrant à Florian Taulemesse le ballon assurant une victoire après deux mois et demi d'attente (90e+3, 3-2).

Au classement, le Standard est 5e avec 19 points, à égalité avec Bruges (4e) et La Gantoise, qui recule à la 6e place. Eupen (13e, 10 points) cède la dernière place à Waasland Beveren (9 points).

Le Club Bruges domine Anderlecht

Le Club Bruges a battu Anderlecht 2 buts à 1, dimanche, dans le choc de la onzième journée de la Jupiler Pro League. Hans Vanaken (9e) et Ruud Vormer (47e) ont donné un double avantage aux Brugeois. Anderlecht a réagi trop tardivement par Lukasz Teodorczyk (87e) alors que Bruges était réduit à dix suite au rouge reçu par Wesley (73e). Anderlecht (21 points) laisse la tête du classement à Zulte Waregem (23), tandis que Bruges se relance (19 points).

Le Club Bruges prenait le match en mains dès le coup d'envoi. Vormer tentait sa chance après une minute puis Claudemir manquait le cadre de la tête (4e). Le but ne tardait pas à arriver. À la 9e minute, les Brugeois combinaient parfaitement en une touche, Limbombe centrait de la droite et Vanaken reprenait victorieusement de la tête. Le Club contrôlait bien la rencontre, se montrant encore menaçant pas Vanaken, qui manquait cette fois de précision (23e). En face, Anderlecht restait sans réaction.

Bruges doublait la mise dès le retour des vestiaires. Limbombe se jouait de Sowah sur la gauche et centrait pour Vormer. Celui-ci, esseulé dans le rectangle, avait tout le loisir d'ajuster Roef (47e).
Anderlecht se montrait enfin dans le rectangle brugeois. Butelle pouvait se mettre en évidence en détournant une frappe de Tielemans déviée par un défenseur (52e).

Monté à la 66e minute à la place de Vossen, Wesley ne restait que quelques minutes sur la pelouse. En duel avec Kara, il refilait un coup à son adversaire (73e). La sanction de l'arbitre Lambrechts était immédiate: carton rouge et Bruges réduit à dix pour les 20 dernières minutes.

En supériorité numérique, Anderlecht réduisait l'écart grâce à Teodorczyk (87e). Sur tir de Kara, le buteur polonais évitait le hors-jeu et trompait Butelle.

Après une seule semaine en tête du classement, Anderlecht, 21 points, perd la première place au profit de Zulte Waregem (23 points). Bruges grimpe en quatrième position avec 19 unités, une de moins que Charleroi.