La Flandre occidentale recrute des travailleurs français et wallons

L'Agence provinciale de développement de Flandre occidentale (POM) et de nombreux partenaires veulent attirer plus de travailleurs français et wallons dans les entreprises flamandes grâce au projet européen intitulé "Compétence sans frontières". Ce projet vise à enrayer la pénurie de main-d'oeuvre dans les entreprises de la région. Il a débuté le 1er octobre.

Le niveau de chômage en Flandre Occidentale est parmi les plus bas d'Europe, avoisinant les 6,2%. Dans certaines régions, le pourcentage atteint un seuil encore plus faible. Résultat: les entreprises flamandes peinent à trouver des travailleurs pour leurs postes vacants.

En Wallonie et dans le nord de la France, la situation est complètement différente. Les chiffres du chômage atteignent 14,5% à Roubaix-Tourcoing et 13,3% en Wallonie-Picardie.

Le projet "Compétence sans frontières", qui a débuté le 1er octobre 2016 et qui s'étale sur quatre ans, veut apporter une réponse à ce problème en améliorant la mobilité de la main-d'oeuvre dans cette région. Elle veut contribuer à la promotion d'emplois, à élaborer des programmes de formation transfrontaliers pour les fonctions en pénuries et à accompagner des PME dans le recrutement des travailleurs frontaliers.

Le projet se concentre sur trois secteurs en particulier: l'industrie agro-alimentaire, l'industrie du textile et l'industrie des nouveaux matériaux et de la construction durable.

Une coopération plus étroite entre les services d'études économiques des trois territoires devrait permettre de mieux contrôler le phénomène du travail frontalier. Le projet bénéficie d'un financement de l'Union Européenne par le biais du programme "Interreg V".