La prime pour un approvisionnement minimum en gaz négligée

Les consommateurs équipés d’un compteur à budget ont droit à cette allocation en vue d’une livraison minimale de gaz naturel. Mais d’après les chiffres récents de l’Association des villes et communes flamandes (VVSG), seule une personne sur sept qui y a droit demande à recevoir la prime.
McPHOTO / INSADCO / Bilderbox

La prime pour un approvisionnement minimum en gaz naturel est destinée aux personnes qui ne parviennent pas ou très difficilement à payer leur facture d’énergie, afin qu’elles puissent se chauffer pendant l’hiver. Elles reçoivent un soutien financier, de l’ordre de quelques centaines d’euros, entre le 1er novembre et le 31 mars.

Mais seule une minorité des personnes y ayant droit demandent effectivement à recevoir cette prime. C’est notamment le cas au centre public d’aide sociale de Gand (Flandre orientale), précise Christel Herman. "Ces personnes n’osent pas faire le pas de se rendre au CPAS".

"En cause, sans doute, de la honte ou des scrupules. Mais aussi le fait que les personnes concernées appartiennent à un groupe assez défavorisé. La pauvreté des personnes de couleur est un phénomène connu à Gand. Elles ne parlent pas le néerlandais, et elles ne connaissent pas les mesures mises en place en leur faveur".

Christel Herman demande donc aux autorités flamandes de mieux informer la population-cible sur l’existence de ces primes à l’énergie.