Une ex-Miss crée l’émoi en profanant une tombe le jour de la Toussaint

La chanteuse et présentatrice de télévision Tanja Dexters a publié le 1e novembre une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle elle se balade dans un cimetière en se moquant des noms des morts et où elle finit par ouvrir l’une des sépultures. L’ancienne Miss Belgique risque d’écoper d’une sanction administrative communale de 250 euros.

La commune de Lebbeke, en Flandre orientale, est loin d’avoir apprécié la vidéo de Tanja Dexters, filmée dans un cimetière le jour de la Toussaint. On y voit l’ancienne Miss Belgique, accompagnée de sa fille et de son filleul, se moquer du nom de certains défunts. Tanja Dexters finit par ouvrir l’une des tombes.

Au lendemain des faits, les proches des personnes défuntes ont demandé des excuses officielles et ont indiqué qu’ils envisageaient de porter plainte. "On peut rire de mon nom de famille, mais pas un jour comme celui-ci. C’est vraiment irrespectueux et de mauvais goût", a commenté la sœur d’un défunt au micro de la chaîne VTM.

Pour le bourgmestre de Lebbeke, François Saeys (Open VLD), il s’agit purement et simplement d’une profanation de sépulture. Le collège des échevins a décidé hier d’introduire une plainte. "Nous pouvons exiger une sanction administrative communale de 250 euros", a précisé François Saeys. "Ce qui nous dérange principalement, c’est qu’elle n’a en aucune manière témoigné de regret".