Une œuvre inconnue de Pieter Brueghel le Jeune

Pendant des décennies, la toile a séjourné dans la réserve du Musée Holburne, dans la ville anglaise de Bath. Jusqu’à que la nouvelle conservatrice y jette un œil plus critique et ait une intuition. Un bon nettoyage de l’œuvre confirma son pressentiment : "La danse de la mariée en plein air" (photo), toujours considérée comme une copie tardive de Pieter Brueghel l’Ancien, est en fait une œuvre de son fils, Brueghel le Jeune. Le tableau aura une place de choix dans l’exposition consacrée à la dynastie Brueghel, que le Musée Holburne proposera l’an prochain.

"Plus j’examinais cette toile, plus belle elle me semblait", racontait Jennifer Scott, la conservatrice du Musée Holburne de Bath, au quotidien britannique The Guardian. "Même sous la suie, les détails et les couleurs me semblaient bien trop bons que pour être une simple copie". Scott sait de quoi elle parle. Avant de reprendre la direction du musée à Bath, elle était la conservatrice responsable de l’art originaire des Pays Bas au sein de la collection royale.

Et son intuition s’est révélée correcte. Après un bon nettoyage, la toile connue sous le titre de "La danse de la mariée en plein air" se révéla être non pas une copie de Pieter Brueghel l’Ancien, mais une œuvre originale de son fils, Pieter Brueghel le Jeune (né à Bruxelles fin 1564 et décédé à Anvers fin 1636).

A la suite de cette réattribution, le Musée Holburne compte maintenant trois œuvres de Pieter Brueghel le Jeune - soit davantage que tous les autres musées au Royaume Uni. La toile occupera une place de choix dans l’exposition que le musée de Bath consacrera en 2017 à la Dynastie Brueghel. Une exposition qui est aussi une première en son genre en Grande-Bretagne.

Pour l’occasion, le musée empruntera des œuvres à différentes collections. L’exposition portera sur la famille des peintres Brueghel, sous le titre "Breugel : Defining a Dynasty" (11 février au 4 juin 2017). Une famille qui est une véritable dynastie. Ce n’est pas pour rien qu’une autre exposition consacrée à cette famille de peintres flamands, il y a quelques années, portait le titre "L’usine Brueghel".

Outre Pieter Brueghel l’Ancien et ses fils Pieter Brueghel le Jeune et Jan Brueghel l’Ancien, les fils de ce dernier ont aussi été actifs en tant que peintres. Pieter Brueghel le Jeune avait sept enfants, son neveu en avait onze. Cinq d’entre eux, au moins, ont été peintres.

Les historiens de l’art supposent que Pieter Brueghel le Jeune et Jan Brueghel l’Ancien ont ajouté un "h" à leur nom de famille pour dissiper la confusion qui régnait déjà de leur vivant.