Le repreneur d’Omega Pharma porte plainte contre Coucke

Le groupe américain Perrigo, qui a repris il y a près de deux ans jour pour jour l’entreprise pharmaceutique Omega Pharma cofondée en 1987 par le Gantois Marc Coucke (photo), va porter plainte contre les anciens propriétaires de l’entreprise belge spécialisée dans les médicaments en vente libre, dont Coucke et la société d’investissements Waterland. C’est ce qui ressort des résultats trimestriels de Perrigo.

Cette plainte, approuvée par le conseil d'administration de Perrigo, sera déposée "avant la fin de cette année". "La politique de l’entreprise est de ne pas faire de commentaires sur des sujets juridiques. Perrigo ne donnera donc pas davantage de détails pour l’instant", indique encore le rapport trimestriel du groupe américain (photo ci-dessous).

L'été dernier, la presse flamande avait déjà fait état d'une éventuelle action en justice, Perrigo reprochant aux anciens propriétaires d'Omega Pharma d'avoir trafiqué la comptabilité.

En février dernier, le groupe américain avait déjà acté une moins-value de 185 millions de dollars pour son département Branded Consumer Healthcare, dans lequel est repris Omega Pharma. En mai, 467 millions de dollars y avaient été ajoutés sans que de nouvelles dépréciations ne soient exclues.

Celles-ci ont finalement été enregistrées lors du trimestre écoulé, 804 millions de dollars étant retranchés du goodwill et une moins-value de 866 millions de dollars étant actée sur la valeur de la marque, en raison notamment des importantes baisses de volumes en Belgique.

Du côté de Waterland, on ne se déclare pas surpris par la décision du groupe américain. "On était déjà certain à 99,9% qu'une plainte serait déposée. Pour l'instant, nous n'avons encore rien reçu, mais nous sommes confiants quant au bon déroulement des choses", a indiqué un porte-parole de la société d'investissements.