Deux étudiants flamands avaient prédit la victoire de Trump il y a 3 mois

En août dernier, Ward Boone et Johannes Huysmans, deux étudiants de l’Université de Gand, avaient conclu dans leur thèse que le candidat républicain allait remporter la présidentielle américaine. Les deux jeunes hommes avaient effectué des recherches dans la littérature scientifique pour tenter de comprendre comment Donald Trump, du haut de ses absurdités et de son manque d’expérience politique, avait pu arriver si loin dans la course électorale.

Dans le cadre de leur master en Communication des entreprises, Ward Boone et Johannes Huysmans ont rédigé une thèse en anglais intitulée "Why Donald might tr(i)ump(h)" (Pourquoi Donald pourrait triompher). Leurs conclusions sont prémonitoires. "Hélas, il semble à présent que nous avions raison", raconte l’un des deux étudiants au quotidien De Morgen.

"Il y a quelques mois, nous nous sommes demandé: comment est-il possible d’arriver si loin avec si peu d’expérience politique, et en étalant autant d’absurdités ? Pour nous l’expliquer, nous n’avons pas trouvé de réponses dans les médias, car ceux-ci ne cessaient de rapporter que Trump ne l’emporterait pas. C’est pourquoi nous sommes allés chercher dans la littérature scientifique".

D’après les deux étudiants, les experts et les observateurs politiques ont sous-estimé l’influence de la "marque" Donald Trump. Pour parvenir à leurs conclusions, Ward et Johannes se sont basés sur un modèle de marketing vieux de 20 ans, en l’occurrence le fameux ‘Brand Personality Scale’ de Jennifer Aaker.

Aux yeux des deux étudiants, le succès de Donald Trump est une conséquence directe d’une "combinaison insolite d’offre et de demande". "Il était la bonne personne au bon endroit : des ouvriers frustrés, principalement blancs, aspirent à un leader autoritaire qui ne tient ni compte des conventions sociales, ni des préférences de ses opposants et de son parti".

"Nous croyons que le 8 novembre de cette année, 50% des Américains se réveilleront pour soutenir Clinton. Un pourcentage équivalent votera pour Trump, qui deviendra le 45e président des Etats-Unis", concluent les deux étudiants flamands dans leur thèse. Cela est dû au fait que les électeurs du candidat républicain ont une incitation électorale plus forte que ceux des démocrates, et un leader à admirer, constatent-ils encore.

Notons que Ward Boone et Johannes Huysmans ont obtenu une distinction pour leur travail. "En toute honnêteté, nous avions secrètement espéré un peu plus. Mais peut-être que notre promoteur le percevra désormais autrement", ont plaisanté les deux étudiants.

Les plus consultés