Le redémarrage de Tihange 1 repoussé d'un mois

La Belgique devra encore attendre un mois supplémentaire avant que le premier réacteur nucléaire de Tihange (photo) ne soit relancé. Prévu pour fin de ce mois de novembre, le redémarrage a été repoussé au 31 décembre, a annoncé ce lundi l’exploitant Engie Electrabel, conformément à ses obligations vis-à-vis du marché.

Le réacteur de Tihange 1 (province de Liège) est à l'arrêt depuis le 7 septembre après qu'un bâtiment de la partie non-nucléaire de la centrale ait été endommagé durant des travaux.

La date estimée de redémarrage - fin novembre - a dû être repoussée d'un mois en raison de la longueur des opérations, a précisé la porte-parole d'Engie Electrabel ce lundi.

Tihange 1 avait été relancé mi-août après plus de trois mois d'entretien. Le réacteur, d'une capacité de 962 MW, avait été mis à l'arrêt fin avril pour des travaux d'entretien dans le cadre de la prolongation de la durée de vie de certains réacteurs.

Le mois supplémentaire d’arrêt du réacteur 1 de Tihange (photo) tombe assez mal. La fermeture de plusieurs centrales nucléaires en France engendre en effet une certaine pénurie d’électricité sur le marché. Pendant la baisse des températures, la semaine dernière, des prix particulièrement élevés ont été recensés sur le marché de vente en gros de l’électricité, soit jusqu’à 678 euros par MWh. Le gestionnaire du réseau à haute tension français met en garde contre un plan de délestage dans le cas d’une météo hivernale extrême.

A l’heure actuelle, seuls les réacteurs de Doel 2, Doel 4, Tihange 2 et Tihange3 du parc nucléaire belge sont en activité. Doel 1 a été brièvement retiré du réseau ce week-end pour un entretien, mais devrait normalement être relancé ce lundi. Doel 3 est en révision jusqu’au 4 décembre. Et Tihange 1 sera encore à l’arrêt jusqu’au 31 décembre.