Trois corps exhumés du bombardier tombé à Glabbeek en 1945

L’appareil, un Lancaster NN775, s’est écrasé profondément dans le sol le 5 mars 1945, dans un pré de la localité de Glabbeek, en province du Brabant flamand. Des fouilles récentes ont permis de retrouver le bombardier britannique et finalement d’en exhumer ce dimanche les corps de trois soldats. Quelque 71 ans après le crash.

Les fouilles avaient débuté en août dernier, dans le but de déterminer d’abord où était enfoui - à quelques mètres sous le sol - le bombardier britannique qui s’est écrasé à la fin de la Seconde Guerre mondiale dans un pré de la localité brabançonne de Glabbeek. Le but étant de déterrer l’appareil et d’y chercher les sept membres d’équipage qui ont péri en mars 1945.

Une firme spécialisée avait même été appelée en renfort pour détecter si des munitions de guerre ne se trouvaient pas dans le sol et ne risquaient donc pas d’exploser au moment où l’appareil serait déterré.

L'appareil, un Lancaster NN775, était tombé à Glabbek il y a 71 ans après avoir participé à un bombardement de la Royal Air Force, avec 170 bombardiers, sur la raffinerie de Gelsenkirchen. L'avion s'est écrasé à une vitesse de 600 km/h et s'est encastré dans le sol. Sept membres d'équipage se trouvaient dans le bombardier. Quatre corps avaient été découverts après le crash, mais seuls deux d'entre eux avaient pu être identifiés.

Les fouilles, initiées par l'administration communale de Glabbeek, avaient finalement débuté vendredi et se sont achevées ce dimanche. Elle ont permis d’exhumer les corps des trois soldats qui n’avaient pas encore été retrouvés.

Une place au cimetière d’Heverlee

Lors des fouilles de samedi, les restes mortels de Christopher Hogg, 20 ans à l'époque et canonnier à l'arrière de l'appareil, ont été découverts par l'équipe de chercheurs. Deux autres corps ont été retrouvés dimanche. Selon le bourgmestre de Glabbeek, Peter Reekmans, il s'agirait du pilote nord-irlandais Holman Keer et du sergent australien Allan Olsen âgé de 18 ans à l'époque.

Des membres de la Garde d'Honneur du Commonwealth britannique ont honoré la mémoire des soldats lors d'une courte cérémonie. La Garde d'Honneur était d'ailleurs présente lors des fouilles. Les trois cercueils ont été drapés du drapeau de l'Union Jack et du drapeau australien, en fonction de la nationalité des soldats. Les soldats seront vraisemblablement inhumés dans le cimetière militaire de Heverlee (Brabant flamand).