Un Tintoretto de David Bowie prêté à la Maison Rubens

Dès le printemps 2017, le public pourra admirer à la Maison Rubens à Anvers le retable monumental "Santa Caterina" (photo) du peintre italien de la Renaissance Jacopo Tintoretto (1518-1594) - appelé Le Tintoret en français. L’œuvre, qui faisait partie de la collection du chanteur britannique David Bowie, décédé en janvier dernier, a été achetée aux enchères par un collectionneur qui le prête pour une longue durée à la Maison Rubens.

La peinture monumentale, qui faisait partie de la collection d'art du chanteur David Bowie (photo archives), décédé le 10 janvier dernier à New York, a été achetée aux enchères Sotheby’s à Londres par un collectionneur. Ce dernier a ensuite décidé de la prêter pour une longue durée au musée anversois.

L'acheteur a déboursé 191.000 livres sterling - soit 222.047 euros - pour cette œuvre de la Renaissance. D'après la Maison Rubens, cette peinture de Tintoretto était la seule œuvre d'un "Vieux Maître" que David Bowie avait en sa possession. Il s'agirait également de sa toute première acquisition d'œuvre d'art.

Le retable, qui représente Sainte Catherine, a été peint en 1570 par Jacopo Tintoretto pour l'église de San Geminiano sur la place Saint-Marc à Venise. Il y est resté jusqu’en 1807, lorsque l’église fut détruite.

Le Tintoret inspira Rubens et Van Dyck

Avec ce prêt de longue durée, la Maison Rubens "comble une carence importante dans les collections du musée", Le Tintoret ayant été une source d'inspiration importante du peintre baroque Pierre Paul Rubens (né en 1577 à Siegen et mort en 1640 à Anvers).

Le musée ne disposait par ailleurs pas encore d'une œuvre d'un maître italien de cette période. "Acheter soi-même une telle peinture est aujourd'hui pratiquement impossible pour de nombreux musées", souligne encore la Maison Rubens.

Le musée rappelle aussi que "pendant son séjour en Italie, de 1621 à 1627, le peintre et graveur baroque Antoine Van Dyck (né en 1599 à Anvers et décédé en 1641 près de Londres) réalisa un croquis du retable de Tintoretto dans son ‘cahier italien de croquis’. Tout comme les maîtres vénitiens Le Titien et Véronèse, Jacopo Tintoretto fut une source d’inspiration importante pour Rubens et Van Dyck".