Kris Peeters défiera Bart De Wever à Anvers aux communales

Le vice-Premier ministre et ministre fédéral de l’Emploi Kris Peeters a confirmé ce jeudi matin, au cours d’une conférence de presse, qu’il sera tête de liste du CD&V, dans la métropole anversoise, pour les élections communales de 2018. La section anversoise du parti démocrate-chrétien flamand était depuis quelques temps à la recherche d’une personnalité forte pour affronter l’actuel bourgmestre et président de la N-VA, Bart De Wever. "Le CD&V fera la différence dans cette ville magnifique", a déclaré Peeters, qui devra donc déménager de Puurs vers Anvers.

Flanqué de l’équipe de la section anversoise du CD&V (photo), le ministre fédéral Kris Peeters a donné ce jeudi une conférence de presse dans la métropole pour confirmer sa volonté de tirer la liste du parti démocrate-chrétien flamand à Anvers lors des communales de 2018. "Nous irons aux élections de 2018 avec notre propre projet et avec la conviction que nous pouvons convaincre les Anversois de notre vision pour l’avenir de cette ville", déclarait Peeters. "Le CD&V peut faire et fera la différence dans cette ville merveilleuse".

Le ministre de l’Emploi a déclaré avoir appris "avec modestie et émotion" que tout le CD&V anversois soutenait unanimement le projet de lui confier la tête de liste aux communales 2018. "Nous allons construire des ponts et éviter une polarisation. Nous nous engagerons avec notre propre équipe et notre propre projet".

Kris Peeters a indiqué que lui-même et sa famille avaient des liens étroits avec Anvers. Il y a étudié et vécu un certain temps. La critique de la présidente du parti d’opposition Groen, Meyrem Almaci, qui estime qu’un déménagement de Puurs (province anversoise) vers Anvers est un exemple de "vieille culture politique", a été rejetée par Peeters comme une "banalité".

"Nous avons veillé à ce que la base à Anvers soutienne pleinement ce changement. Il n’est pas possible que ce soit quelqu’un du parti au niveau national qui puisse décider qui doit être tête de liste à Anvers".

"Ce n’est pas le début de la campagne"

"Ce n’est pas le lancement de la campagne électorale", soulignait Kris Peeters, qui restera ministre au sein du gouvernement fédéral en même temps qu’il tirera la liste CD&V. "Nous allons d’abord travailler assidument au maintien de la coalition et prendre les décisions qui s’y avèrent nécessaires".

Kris Peeters quittera-t-il le gouvernement fédéral avant les élections fédérales de 2019 s’il était élu à Anvers ? Une question à laquelle le ministre ne veut pas encore répondre. "Je ne suis pas venu pour quelque poste que ce soit, mais nos ambitions sont grandes", concluait Peeters.

2016 Tim de Waele