Les parkings sur l’E40 encore surveillés jusqu’en fin d’année

Des firmes privées surveilleront encore jusque fin 2016 les parkings de Mannekensvere, Jabbeke et Tronchiennes sur l’autoroute E40 entre Gand et le littoral, annonce le ministre flamand de la Mobilité Ben Weyts et le ministre de l’Intérieur Jan Jambon. Il s’agit de décourager les nombreux migrants en transit qui tentent d’y monter à bord de camions faisant route vers la Grande-Bretagne.
Foto Kurt bvba

La mesure est entrée en vigueur le mois dernier, alors que de nombreux migrants en transit tentent de monter à bord de camions en route vers le Royaume-Uni, dans la foulée du démantèlement de la "jungle" de Calais.

Le parking de Westkapelle avait ainsi déjà été fermé. A la suite de la fermeture du campement illégal de réfugiés à Calais, les mesures ont été renforcées, avec la surveillance par des firmes privées des parkings d’autoroute, d’abord à Drongen, puis à Mannekensvere et Jabbeke.

"A la suite d’une réunion avec les gouverneurs, nous avons mis le projet sur la table pour prolonger la mesure", expliquait le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé (photo). "Les résultats sont bons. Par exemple à Jabbeke, où se produisent le plus d’incidents, on n’a pratiquement plus trouvé de réfugiés lors des contrôles renforcés. On voit clairement qu’ils ont un effet dissuasif sur le transit d’illégaux, mais aussi surtout sur les trafiquants d’êtres humains. C’est une bonne décision, et pendant ce temps nous pouvons chercher une solution structurelle".

Le gouverneur Decaluwé souligne que le nombre de réfugiés trouvés ces dernières semaines lors des contrôles a diminué, malgré une légère pression sur le port de Zeebrugge.