Les petits Belges sont trop sédentaires

Si l’on en croit un rapport réalisé par l’Université Catholique de Louvain (KU Leuven), l’Université de Gand et l’Institut scientifique de Santé publique, qui compare la situation dans 38 pays, les écoliers belges sont parmi les enfants qui bougent le moins. Et les filles seraient encore plus sédentaires que les garçons. Les auteurs du rapport se montrent critiques envers la Belgique, rapportent les quotidiens De Standaard et Het Belang van Limburg, qui ont pu consulter l’étude.
BELGA/WARNAND

Le rapport des universités de Louvain et Gand et de l’Institut scientifique de Santé publique compare la situation entre 38 pays et s'avère critique envers les petits Belges. Notre pays se trouve en effet parmi les mauvais élèves, aux côtés de la Chine, du Qatar et du Chili.

Les plus jeunes enfants bougent en moyenne 180 minutes par jour (soit 3 heures), ce qui n’est pas mal. Mais au fur et à mesure que les bambins grandissent, ils ne font plus qu’une heure de mouvements plus ou très intensifs. Ce qui est trop peu.

Seuls quelque 6,5% des enfants belges âgés de six à neuf atteignent la norme. Le constat est pire pour les adolescents, qui ne sont que 2,4% à bouger suffisamment.

Les résultats sont plus inquiétants encore pour les filles, qui se dépensent sept à huit fois moins que les garçons et tirent dès lors la moyenne vers le bas. "Elles se retrouvent moins dans les clubs sportifs et bougent moins dans les plaines de jeu", explique Jan Seghers (KUL), un des auteurs de l'enquête. Les filles auraient davantage tendance à parler entre elles qu’à bouger, et passent davantage de temps devant un smartphone ou une tablette.

SAMUEL ASHFIELD/SCIENCE PHOTO LIBRARY