Les voleurs de panneaux de signalisation ont encore frappé

La commune de Zele (Flandre orientale) est confrontée à un sérieux problème de vol de panneaux de signalisation. Le quotidien Het Laatste Nieuws révèle que chaque semaine des panneaux disparaissent et cela commence à coûter très cher à la commune.

Au cours du mois de novembre on déplore au moins un vol par semaine à Zele. Les voleurs ne font pas de distinction entre les panneaux provisoires indiquant une déviation ou des panneaux fixes. Seule la signalisation le long des routes principales échappe encore aux vols.

L’identité des voleurs reste un grand mystère. Les panneaux volés doivent être remplacés un par un et cela coûte cher à la commune : environ 60 euros par panneau. Au total le montant des vols atteint plus de 3.000 euros. Les autorités soupçonnent une bande active dans la revente d'aluminium auprès des ferrailleurs.

Sabine Hoogewys, échevine des Travaux publics à Zele se sent impuissante. "Après les premiers vols nous avons marqué chaque nouveau panneau. D’abord avec une étiquette, ensuite avec de la peinture. Mais cette mesure n’a rien donné. Actuellement chaque panneau est marqué du logo GZ (pour Gemeente Zele ) pour tenter d’alerter les marchands de ferraille.

La police locale de Berlare/Zele appelle tous les habitants de la commune à la vigilance et à ne pas hésiter à avertir les forces de l’ordre s’ils sont témoins de comportements suspects.

La solution est peut-être toute simple

De tels vols ont aussi touché les communes de Pecq et de Tournai de l’autre côté de la frontière linguistique.

Tournai aussi a vu disparaître certains de ses panneaux. Pour remédier aux vols de sa signalisation temporaire, les services techniques de la ville ont eu l’idée de créer des panneaux réglementaires en bois. En effet, il n’y a pas de règle bien précise sur le matériaux tant qu’on respecte les règles en matière de dimension et de couleur.