La cour d’appel maintient 19 ans de prison pour "Pieter 0167"

La cour d’appel d’Anvers a confirmé ce jeudi la peine infligée en janvier, en première instance, à l’homme d’affaires néerlandais résidant à Anvers, Pieter Ceulen. Celui qui se faisait aussi appeler "Pieter 0167" est accusé du viol de fillettes au Cambodge et aux Philippines et d’avoir diffusé des images de ses actes sur l’internet. Son arrestation immédiate a été ordonnée, étant donné que l’homme de 60 ans avait fui en janvier au Cambodge.

La cour d'appel d'Anvers a, elle aussi, condamné Pieter Ceulen à dix-neuf ans de prison et à une mise à disposition du tribunal de l'application des peines de quinze ans. Elle confirme ainsi la peine infligée en première instance en janvier à l’homme d’affaire néerlandais de 60 ans, qui résidait à Anvers.

L'arrestation immédiate du pédophile, qui avait déjà tenté d'échapper à sa condamnation en s'envolant pour le Cambodge en janvier dernier, a été ordonnée.

Le prévenu répond du viol de ses trois filles adoptives originaires du Cambodge et de deux fillettes philippines. Il avait filmé les abus et partagé les enregistrements sur internet. L'homme avait en sa possession près de 750 GB de matériel pédopornographique.

La défense avait plaidé en faveur d'une condamnation avec sursis et le prévenu avait déclaré qu'il était prêt à se faire castrer chimiquement pour éviter la récidive. Le tribunal a estimé qu'une lourde peine sera plus efficace pour ces "faits horribles et choquants".