De Decker ne veut pas abandonner le maïorat à Uccle

Le groupe Ecolo de la commune bruxelloise d’Uccle a demandé au bourgmestre libéral Armand De Decker (photo) de quitter sa fonction. Devant le conseil communal, ce dernier a refusé d’y donner suite, rappelant que l’information judiciaire en cours dans le dossier de l’aide qu’il aurait apportée à l’homme d’affaire kazakh Patokh Chodiev n’est pas encore clôturée. Une commission d’enquête sera en outre mise en place sur d’éventuelles pressions politiques et financières, individuelles et diplomatiques, nationales et étrangères, visant la préparation et l'adoption de la loi élargissant la transaction pénale qui a profité au milliardaire kazakh en 2011. Une affaire rebaptisée Kazakhgate.

Armand De Decker, avocat de Chodiev, a répété à cette occasion n'avoir "absolument rien" à se "reprocher" et se "réjouir" de la mise en place d'une commission d'enquête parlementaire pour éclairer le dossier.

"Pas un jour ne passe dorénavant sans que la presse ne dévoile de nouveaux éléments dans l'affaire du Kazakhgate, sans que votre nom ne soit mentionné, quand ce n'est pas celui de M. Biermann ou de M. Reynders, sans que notre commune ne soit citée. Les faits relatés, s'ils s'avèrent exacts, sont graves et provoquent un malaise inquiétant. On ne peut nier que les circonstances, qu'on le veuille ou non, sont de nature à ternir l'image de notre commune et ont déjà des répercussions localement", a affirmé le chef du groupe Ecolo Thibaud Wyngaard, s'adressant au bourgmestre.

Pour l'élu vert, les Ucclois sont en attente de clarifications au sujet du rôle d'Armand De Decker dans le dossier qui fait la une de l'actualité, compte tenu des responsabilités qu'il occupe à Uccle.

"Le MR estime que vous n'êtes plus digne de le représenter, mais vous l'êtes encore pour représenter les Ucclois, c'est difficilement compréhensible. Il n'y a pas de raison que ce qui vaut pour le MR ne vaille pas pour Uccle. En dépit de la qualité de nos échanges au sein de cette enceinte, dans l'intérêt de la commune, de son image, de ses habitants, afin de préserver la sérénité de nos débats et de la gestion communale, nous pensons qu'il serait bon que vous fassiez un pas de côté, le temps que toute la lumière soit faite dans cette affaire", a encore déclaré Thibaud Wyngaard.