Europa League : Anderlecht et Genk en 16e de finale

Dans le cadre de la 5e journée des groupes C et F en Europa League, Anderlecht et le Racing Genk (photo) se sont qualifiés pour les seizièmes de finale en battant, respectivement, Qabala par 1-3 et le Rapid Vienne par 1-0. Dans les groupes G et H, le Standard de Liège et La Gantoise ont fait match nul, respectivement, contre Celta de Vigo ( 1-1) et le Sporting Braga (2-2).

Le coach bruxellois René Weiler a créé la surprise à Bakou en titularisant dans le but Franck Boeckx (photo) à la place de Davy Roef, sous le feu des critiques ces dernières semaines pour des prestations en demi-teinte. Le capitaine anderlechtois Sofiane Hanni a, lui, dû céder sa place à Frank Acheampong.

Si les Mauves ont ouvert la marque dès la 12e minute de jeu grâce à une belle frappe de Youri Tielemans qui a trompé le gardien Bezotosniy (0-1), les Azeris ont égalisé 5 minutes plus tard via Ricardinho, qui a transformé un penalty sifflé pour une faute inexistante (1-1). Deux joueurs de Qabala se sont en effet télescopés dans le grand rectangle des Bruxellois. L'arbitre y a cependant vu une faute anderlechtoise.

L'arbitre réitéra son erreur en seconde mi-temps lorsqu'à la 72e minute, il indiquait le point de penalty pour une faute de Boeckx, qui était sorti dans les pieds de Gurbanov et avait bien touché le ballon avant de déséquilibrer l'attaquant adverse. Ricardinho manquera toutefois l'opportunité de donner l'avance à ses couleurs. Si le joueur de Qabala marquait bien sur sa première tentative, l'arbitre annulait cependant le goal et demandait à ce que ce coup de réparation soit retiré. Ricardinho plaça alors la balle à côté du but.

A la 90e minute, juste après l'exclusion de Eyubov pour une deuxième jaune, Massimo Bruno décochait une frappe puissante qui fit mouche (1-2). Il était imité trois minutes plus tard par Lukasz Teodorczyk, qui n'avait plus qu'à pousser la balle au fond des filets. Anderlecht gagnait par 1-3 face à Qabala.

Au sein du Groupe C, Anderlecht est en tête avec 11 points, devant Saint-Etienne (9), et s’est donc qualifié pour le tour suivant. Lors de la dernière journée, les Mauves recevront la formation française.

Le Standard garde un espoir de qualification

Les Liégeois ont partagé l'enjeu (1-1), jeudi soir, sur les terres du Celta Vigo dans le cadre de la 5e journée du groupe G en Europa League. Les Rouches, tout comme les Espagnols, gardent dès lors encore un espoir de se qualifier pour les 16es de finale.

Après leur défaite dimanche contre Malines (2-1), les joueurs d'Aleksandar Jankovic débutaient mal la partie. Le Celta Vigo prit l'avantage dès la 8e minute de jeu, lorsque Aspas transperça la défense et trompait le gardien liégeois Hubert (1-0).

Les Rouches mettaient du temps à se remettre de ce goal, les dix minutes suivantes étant à l'avantage des Espagnols. Les échanges s'équilibrèrent ensuite et le Standard toucha à son tour le poteau après une tête d'Orlando Sá à la 37e minute.

En seconde mi-temps, il fallait attendre la 77e minute, où le gardien espagnol devait se détendre pour détourner une tête d'Orlando Sá. Le forcing du Standard finissait par payer lorsque Kostas Laifis, d'une tête plongeante, égalisait via le poteau à la 82e minute (1-1).

Juste avant la 90e minute, Raman était blessé dans un contact avec le gardien adverse. Apparemment sérieusement touché au visage, il était évacué sur une civière. Quelques minutes plus tard, Aspas écopait d'un second avertissement durant le temps additionnel.

A l'aller, lors de la première journée, les deux équipes s'étaient quittées dos-à-dos (1-1) à Sclessin. Au classement du groupe G, le Standard de Liège est deuxième (6 points), derrière Ajax (13 points). Lors de la 6e et dernière journée (8 décembre), la qualification se jouera donc entre le Standard, qui recevra l'Ajax, et le Celta de Vigo, qui se déplacera en Grèce.

Nicolas Lambert

La Gantoise garde peu d’espoir après sa défaite contre Braga

Les Gantois ont été tenus en échec 2-2 face à Braga, jeudi à la Ghelamco Arena. Avec ce match nul, La Gantoise reste troisième du groupe H, à un point de Braga qui accueillera le leader incontesté du groupe H, le Shakhtar Donetsk, le 8 décembre prochain lors de l'ultime journée de la phase de poules.

Au terme d'un premier quart d'heure sans relief, les visiteurs portugais prenaient l'avantage via Stojiljkovic qui profitait d'un arrêt manqué du gardien Yannick Thoelen, face à Horta, pour pousser le ballon au fond des filets (0-1). Peu après la demi-heure de jeu, les Gantois revenaient dans la partie à la suite d'un geste acrobatique de Kalifa Coulibaly (photo), auteur de son 2e but en Ligue Europa : 1-1.

Dans la foulée, Braga reprenait les devants via Ahmed Hassan, à la 37e minute (1-2), qui profitait d'une nouvelle parade hasardeuse de Thoelen. Sans conséquence directe, puisque Danijel Milicevic égalisait à la 41e minute, grâce à son troisième but sur la scène européenne cette saison (2-2).

Au retour des vestiaires, les Gantois se faisaient peur sur une nouvelle approximation de Thoelen permettant à Horta de frapper en force sur la transversale des Buffalos (57e). Les Gantois se créaient une ultime occasion franche à la suite d'une belle combinaison, qui laissait Milicevic décocher une lourde frappe non cadrée (82e). La Gantoise se déplacera à Konyaspor le 8 décembre prochain en clôture de la phase de poule.

Genk bat le Rapid Vienne et file en 16e de finale

Luminus Arena, jeudi soir. L'unique but de la rencontre a été inscrit par Karelis. Avec ce troisième succès en cinq rencontres, les Limbourgeois valident ainsi leur ticket pour les 1/16e de finale de la compétition.

Les Limbourgeois prenaient la partie par le bon bout en ouvrant la marque dès la 12e minute de jeu. La tête de Leon Bailey, bien servi par Nastic, heurtait la transversale adverse, ce qui permettait à Karelis de pousser aisément le ballon au fond des filets (1-0). La seule véritable occasion franche côté autrichien venait des pieds de Schaub, qui manquait son contrôle en zone de finition (37e).

Fort d'un avantage mérité au repos, le Racing Genk commençait la seconde période sur le même rythme que la première. Dès la 49e minute de jeu, Bailey manquait un tir à bout portant dévié de justesse par Novota. A l'heure de jeu, une mésentente entre Bizot et Brabec permettait à Joelinton de s'offrir un face à face sauvé par le portier limbourgeois (60e). Dans les dernières minutes de la partie, Genk passait tout proche du break, mais la remise en retrait de Pozuelo n'était pas suffisamment bien exploitée par Bailey pour faire mouche (86e).

Ce succès place le Racing Genk aux commandes du groupe F avec 9 points, à égalité avec l'Athletic Bilbao. Les Belges et les Espagnols sont assurés de disputer les 1/16e de finale de la compétition.