La Ville de Bruxelles vend le Parking C pour un euro

Le terrain sur lequel sera érigé le futur stade national, sur le site de l’actuel Parking C au Heysel (photo), a été vendu pour un euro symbolique au promoteur immobilier Ghelamco, le promoteur du futur Eurostadion qui comprendra aussi des bureaux, hôtels, restaurants et lofts. La location du complexe rapportera à Ghelamco plus de 20 millions d’euros par an.

Le promoteur immobilier Ghelamco bénéficiera du terrain sous la forme d'un bail emphytéotique d'une durée de 99 ans. En plus de l'arène, d'autres constructions sont prévues sur le site, décrit comme un "campus d'innovations", où de nombreuses multinationales doivent venir s'implanter, ainsi que des appartements et un hôtel de luxe.

En contrepartie de l’euro symbolique, Ghelamco supportera tous les coûts de la construction du futur stade national (photo), du parking et d’un parc.

Ces investissements seront récupérés grâce à la location du stade à l’équipe d’Anderlecht et à une subvention annuelle de 4,1 millions d’euros de la Ville de Bruxelles. Pour le parking, la Région de Bruxelles-Capitale et la Ville débourseront 80 millions d’euros.

Le gouvernement ne payera pas pour le campus d’innovations, mais offre le même terrain que celui de l’Eurostadion. Un cadeau qui vaut des dizaines de millions d’euros et dont la valeur augmentera encore à cause des loyers qui seront perçus.