Un trambus reliera le Heysel à Brussels Airport en 2019

Le gouvernement flamand a décidé vendredi de mettre en circulation dès 2019 une liaison de trambus, si possible en site propre, entre le site du Heysel à Bruxelles et l’aéroport de Zaventem, en Brabant flamand. Il y consacrera 90 millions d’euros, a précisé le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA).

La société flamande de transport en commun De Lijn avait conclu en septembre dernier qu'un tel trambus - combinant la flexibilité d'un autobus à l'efficacité d'un tram - était la meilleure solution pour une liaison suivant le tracé du ring - fera l'objet de travaux d'élargissement à partir de 2019 - entre le Heysel et l'aéroport de Bruxelles-national, en passant par Vilvorde.

Le gouvernement flamand a approuvé ce projet vendredi en décidant d'y consacrer 90 millions d'euros et en soulignant qu'il s'agissait d'une première étape vers la construction d'une véritable ligne de tramway, selon le ministre de la Mobilité, Ben Weyts (photo).

D’après lui, deux autres lignes de transport en commun envisagées par la Flandre, celle entre Bruxelles-Nord et Willebroek et celle entre Bruxelles-Nord et Brussels Airport, recourront à un tram.

"Poser des voies de tram prend du temps. Le trambus permet d'offrir beaucoup plus rapidement une alternative pour échapper aux embouteillages. Nous offrirons ainsi à court terme un transport public rapide et confortable", a ajouté Ben Weyts.

L'organisation patronale flamande Voka a, dans un communiqué, fait part de sa satisfaction, tout en espérant que le gouvernement flamand libérera ensuite des moyens pour prolonger la ligne de tram entre Bruxelles-Nord et l'aéroport, via le boulevard Léopold III.

Jasper Jacobs

"Pas réaliste"

Les projets d’une ligne de trambus entre le Heysel et Brussels Airport suscitent depuis des années des discussions dans la commune de Vilvorde, en Brabant flamand. Le bourgmestre Hans Bonte (SP.A, photo) soutient l’option d’un trambus, dans l’attente d’une ligne définitive de tram, mais trouve peu réaliste qu’elle puisse déjà être mise en place vers 2019.

"Pour faire rouler le trambus, comme prévu dans son site propre, il faut réaménager pas mal de rues et de places à Vilvorde", dans certains quartiers. "Ces projets suscitent de grosses discussions entre la société De Lijn et les services communaux. Nous sommes demandeurs de meilleurs transports en commun, mais cela semble terriblement optimiste de prévoir le trambus pour 2019", concluait Hans Bonte.