Sodas et biscuits virés des automates dans les écoles

Les partenaires de l’enseignement en Flandre et plusieurs acteurs importants de l’industrie alimentaire signent ce lundi une déclaration d’engagement pour remplacer progressivement, dans les distributeurs automatiques installés dans les écoles primaires et secondaires, les boissons et collations trop sucrées par des variantes plus saines.

Bien que les écoles primaires aient banni depuis quelques temps déjà les boissons rafraichissantes et les sucreries de leur enceinte, les élèves peuvent encore trouver dans 65% des écoles secondaires un coca cola ou une barre chocolatée dans un distributeur automatique.

Il y a plus d’un an, la ministre de l’Enseignement flamand, Hilde Crevits (CD&V), faisait savoir qu’elle voulait se débarrasser des automates à friandises dans les écoles secondaires, mais elle ne voulait pas que l’obligation émane directement d’elle.

Il s’en suivit des mois de négociations entre Hilde Crevits (photo), le ministre flamand du Bien-être Jo Vandeurzen (CD&V), les partenaires de l’enseignement et plusieurs acteurs de l’industrie alimentaire. Ensemble, ils ont conçu une déclaration d’engagement, qui devait être signée ce lundi midi par toutes les parties concernées.

Le texte indique que les boissons trop sucrées et les collations peu saines devront progressivement disparaître de toutes les écoles en Flandre. Les sodas dans des distributeurs automatiques seront à terme remplacés par des fontaines d’eau. Quant aux friandises et biscuits, ils cèderont le pas aux fruits, yoghourts et légumes crus.

Les détails concrets de ce projet ne sont pas encore connus. D’autre part, il n’est pas encore clair en quelle mesure le texte sera contraignant pour chaque école.

Par le passé, tant les écoles que l’industrie alimentaire n’avaient pas immédiatement réagi de façon positive à ce type de projet pour favoriser une alimentation saine des enfants. De nombreuses écoles réalisent en effet une partie de leurs rentrées grâce aux distributeurs automatiques de boissons et friandises.

Jasper Jacobs