Le Louise-Marie sauve 172 migrants au large de la Libye

La frégate belge Louise-Marie (photo archives) engagée dans l’opération européenne Sophia a secouru mardi 172 migrants à bord de deux embarcations en difficulté au large des côtes libyennes, a indiqué une source militaire. Le navire et son équipage de 150 militaires patrouillent en mer Méditerranée depuis le 16 novembre.

Les deux interventions ont eu lieu mardi matin à environ 30 miles marins (quelque 50 kms) des côtes libyennes. La frégate belge Louise-Marie a d'abord détecté une embarcation en détresse et est venue à son secours, sauvant les trente personnes qui se trouvaient à bord.

Lors des opérations de sauvetage, une deuxième embarcation a été détectée au loin avec à son bord 142 personnes. Le Louise Marie ("Loma" en jargon) s'est également porté à son secours pour une deuxième mission de sauvetage.

Lundi, la frégate avait été engagée dans une course poursuite d'une heure avec une embarcation rapide suspectée d'être impliquée dans des activités illicites. "Après une lutte acharnée, le navire suspect s'immobilise permettant à l'équipe de visite d'entrer en action. Cette dernière a pu collecter de nombreuses données qui seront utilisées par les autorités européennes afin d'endiguer le trafic en mer", a ajouté la source militaire.

La frégate belge et son équipage de 150 militaires patrouillent en mer Méditerranée depuis le 16 novembre, au sein de la mission européenne Sophia - alias EUNAVFOR MED (pour "European Union Naval Force Mediterranean" - luttant contre le trafic d'êtres humains entre l'Afrique et l'Europe, ainsi que le trafic d'armes vers la Lybie.