Sentiments mitigés du secteur du bâtiment face au "stop au béton"

Le secteur du bâtiment a réagi avec des sentiments mitigés à la décision du gouvernement flamand selon laquelle plus aucun espace supplémentaire ne pourra être construit après 2040. " Je suis curieux de savoir quelle sera la mesure prise par le gouvernement flamand en concertation avec les communes pour accélérer la densification urbanistique" a déclaré Marc Dillen de la Confédération flamande du bâtiment.
NOVASTOCK / SUNSET

Selon Marc Dillen, il est nécessaire de prendre des dispositions claires avec les villes et communes. Ce n’est que de cette manière que l’on stimulera la construction dans les villages et les centres urbains.

Le secteur du bâtiment a déjà pris des initiatives, il y a quelques années, afin de stimuler la densification urbanistique. Les nouvelles mesures flamandes veulent accélérer ce mouvement, or, les règlements communaux interdisent encore aujourd’hui de densifier le résidentiel.

C’est ainsi que certaines communes interdisent, par exemple, de construire sur plusieurs étages comme dans les immeubles à appartements. "Le gouvernement flamand doit consulter d’urgence les 308 communes flamandes", souligne Dillen afin de pouvoir aussi respecter le timing.

De plus, cela demande beaucoup de temps pour mettre en œuvre un projet d’une si grande échelle dans les centres urbains. "Stimuler la densification urbanistique cela signifie aussi qu’il faudra toucher aux bâtiments anciens où habitent souvent des personnes âgées" ajoute encore Dillen. Et cela n’est pas évident. Or, nous ne disposerons pas du temps nécessaires si les constructions neuves sont arrêtées si rapidement," conclu-t-il.