Stromae n’a plus envie de chanter…

Certains fans risquent d’être déçus : le chanteur belgo-rwandais Stromae a confié au magazine Les Inrocks qu’il n’avait pour l’instant plus envie de monter sur scène. L’artiste ne compte pas pour autant arrêter totalement la musique.

"Chanter, je n'en ai pas du tout envie. Mais de la musique, je n'arrête pas d'en faire", indique-t-il dans les pages de l’hebdomadaire français. "J'ai envie d'écrire, de composer, mais un peu plus dans l'ombre. Continuer le travail qu'on a déjà fait pour moi, mais le faire pour d'autres. C'est la ligne pour les quelques années à venir".

Après son incroyable succès, notamment dû à des morceaux tels que "Alors on danse", "Papaoutai", ou "Formidable", Stromae ne cache plus son envie de souffler. "Ce ne sont pas des vacances, mais le rythme est plus sain. Je prends plus de recul", une méthode qui lui permettrait de travailler plus sereinement.

Le résultat peut d’ailleurs déjà être apprécié en images. Stromae a récemment co-réalisé le dernier clip de la chanteuse Yael Naim, pour son morceau intitulé ‘Coward’. Paul Van Haver, de son vrai nom, est en effet diplômé d’une école bruxelloise de cinéma.

Mis à l’honneur par l’Académie française

Est-ce un effet du choix du comité Nobel de littérature de distinguer le chanteur Bob Dylan? Quoi qu’il en soit, l'Académie française a décerné jeudi sa Grande médaille de la francophonie à Stromae.

Stromae est "le seul chanteur francophone de sa génération qui soit mondialement connu et qui sache mettre à l'honneur notre langue dans ses textes en s'adressant à un public de jeunes, habitués à n'écouter que des chansons en langue anglaise", a fait remarquer l'Académicien et ancien ministre français de l'Education, Xavier Darcos.

Chaque année, l'Académie française remet ses prix dans tous les domaines de la culture pourvu qu'ils fassent usage de la langue française. Le Grand Prix de la Francophonie récompense "l'oeuvre d'une personne physique francophone qui, dans son pays ou à l'échelle internationale, aura contribué de façon éminente au maintien et à l'illustration de la langue française".