Le tribunal de Bruges réclame 30 ans de prison pour Erdal

Le ministère public a requis devant le tribunal correctionnel de Bruges jusqu’à 30 ans de prison pour Fehriye Erdal. La prévenue turque de 39 ans est poursuivie pour trois assassinats commis à Istanbul en janvier 1996. Absente, la militante du groupe d’extrême-gauche DHKP-C sera jugée par défaut.

Le 9 janvier 1996, l'homme d'affaires Özdemir Sabançi, son secrétaire et Haluk Gorgün, directeur-général de Toyota Turquie, étaient retrouvés assassinés dans les locaux de la Holding Sabançi à Istanbul. A cette époque, Fehriye Erdal y travaillait comme serveuse.

Elle aurait conduit deux hommes armés, Ismail Akkol et Mustafa Duyar, à l'intérieur du bâtiment.

En 1999, Erdal avait fui vers la Belgique et avait été interpellée à Duinbergen, en Flandre occidentale. Alors qu'elle était sous haute surveillance, elle avait réussi à s'évader en 2006. Elle avait finalement été condamnée à deux ans de prison avec sursis pour non-respect de la législation sur les armes.

Entretemps, la Turquie avait réclamé son extradition pour juger l'affaire du triple meurtre. La famille Sabançi a porté plainte et s'est portée partie civile en Belgique. La Cour de cassation a décidé que la justice belge était compétente pour juger cette affaire. Le jugement est attendu le 2 janvier prochain.