Plus de 50 CEO s’engagent à intégrer les personnes fragilisées

Une cinquantaine de chefs d’entreprises et d’organisations, réunis au sein de la plate-forme belge du développement durable The Shift, vont unir leurs forces pour intégrer les personnes fragilisées. Il s’agit essentiellement de jeunes peu qualifiés, de personnes handicapées ou de réfugiés. Dominique Leroy (photo), CEO de l’entreprise de télécommunications Proximus et membre de la plate-forme The Shift, a remis lundi soir une charte d'engagement des membres au ministre fédéral de l'Emploi, Kris Peeters (CD&V).

Dans cette charte, baptisée "Decent work for all", les membres de 50 entreprises et organisations s'engagent à travailler à une politique de recrutement inclusive, afin de refléter la diversité de la société dans leur organisation.

"Chaque acteur assume ses responsabilités dans le but de créer un emploi durable allant de l'offre de stage au coaching bénévole de collaborateurs", précise la plate-forme.

"L'objectif principal de cette charte est de développer de l'emploi pour des publics défavorisés. Les membres de The Shift pourront aussi partager leurs idées et les partager entre eux", a souligné Dominique Leroy.

Proximus en a profité lundi pour présenter des projets issus de "Digitalent", un programme de la Proximus Foundation. Grâce à cette initiative, des jeunes, peu ou pas formés, peuvent bénéficier d'ateliers de formation spécialisés dans les technologies de l'information et de la communication (TIC). Depuis son lancement fin 2015, une centaine de jeunes ont déjà participé à ce programme leur permettant de renouer avec le marché du travail.