Le Club Brugeois quitte la Ligue des Champions sans point

Battu à domicile 0-2 mercredi soir par le FC Copenhague, le Club Brugeois (photo) a quitté la Ligue des Champions sans avoir pu prendre un seul point en phase de poules. Brandon Mechele a même inscrit l’un des deux buts pour les danois, contre son propre camp. Au sein du Groupe G, les Brugeois sont derniers, à 9 points de Copenhague, 11 points de Porto et 13 de Leicester City.

Pour quitter la Ligue des Champions sur un écho positif, l’entraineur Michel Preud'homme avait aligné une équipe expérimentale. Titulaires lors du succès face à Ostende (2-0), Benoît Poulain, Ruud Vormer, Hans Vanaken, Timmy Simons, Anthony Limbombe et Jelle Vossen se sont retrouvés sur le banc.

Felipe Gedoz, qui n'avait plus débuté un match depuis trois mois, a tenté d'emblée de saisir sa chance. Le Brésilien a servi Ricardo van Rhijn dont le tir a forcé Robin Olsen à la parade (2e minute de jeu). Le gardien danois a encore eu chaud quand Erik Johansson a dévié une reprise de la tête de Wesley (4e). Mais comme à l'aller avec Stefano Denswil, les Brugeois se sont compliqué la vie en marquant le premier but contre leur propre camp par Brandon Mechele (photo), qui a dévié un coup franc de Mark Delaney (8e minute, 0-1).

L'arrière brugeois n'était pas dans un bon jour: sur un corner placé par Ludwig Augustinsson, Jorgensen a profité de sa réaction tardive pour faire le bis (15e minute, 0-2). Sonnés, les Blauw & Zwart n'ont pas retrouvé le rythme des cinq premières minutes.

Bruges a démarré la seconde période en frissonnant: Denswil a failli tromper le gardien Ludovic Butelle (51e minute) et Pavlovic est arrivé en retard pour prolonger un service d'Ankersen (53e). Malgré la bonne volonté de Wesley et de Refaelov à court de compétition, aucune amélioration visible n'a été enregistrée dans le jeu brugeois.

Le remplacement de l'Israélien par Vanhaken (66e) et la montée au jeu de Vormer à la place de Van Rhijn (77e) ont permis aux Brugeois de mieux conserver le ballon, mais pas de signer un rush final. NI de marquer un seul point en phase de poules de la Ligue des Champions.