Le nombre de morts sur les routes belges n’a jamais été aussi bas

Le nombre de tués sur les routes a baissé de 12%, soit 55 victimes de moins, sur les neuf premiers mois de l'année par rapport à la même période de 2015, ressort-il du dernier baromètre de la sécurité routière de l'IBSR. La dernière baisse drastique du genre date de 2012. Cette année, le nombre d’accidents et de blessés est, lui aussi, au plus bas.

Le nombre de tués sur place a diminué partout: en Région bruxelloise (-5), en Région wallonne (-24) et en Région flamande (-26). Le nombre d'accidents corporels est aussi en légère baisse, de 0,5%, ainsi que celui de blessés, de 1,3%.

"Jamais auparavant le nombre de blessés et de morts sur nos routes n’a été aussi bas", indique l’IBSR dans son rapport.

Différences selon les provinces

Par province, les résultats sont toutefois très contrastés. La plus importante baisse du nombre de victimes mortelles est enregistrée en Flandre occidentale (-14) et dans le Limbourg (-13). Anvers (-2) et le Brabant flamand (-1) stagnent légèrement, alors que la Flandre orientale connait une petite hausse du nombre de tués (+4).

En Wallonie, on observe une très nette diminution du nombre de tués dans le Hainaut (-25) qui atteint un niveau plancher record. La province de Luxembourg affiche également une diminution (-9) contre une hausse dans les provinces de Namur (+1), du Brabant wallon (+3) et de Liège (+6).

Par ailleurs, fait marquant : personne n'est décédé dans un accident de voiture à Bruxelles au cours des neuf premiers mois de l'année.

Davantage d’accidents impliquant des cyclistes

Le nombre d'accidents corporels augmente en revanche pour les piétons (+1,6%), les camionnettes (+1,8%) et les cyclistes (+3,9%). Pour ces derniers, les chiffres augmentent principalement à Bruxelles (+18,2%) et en Flandre (+3,5%). Le nombre d'accidents corporels survenus sur autoroute est en outre en légère diminution.

Enfin, le nombre d'accidents impliquant de jeunes automobilistes (-4,9%) et le nombre tués dans ces accidents (-18) sont en nette diminution, plus encore lors des nuits de week-end avec respectivement une baisse de 6,6% et de 11 jeunes tués en moins sur place.

"Des chiffres réconfortants"

Le ministre flamand de la Mobilité, Ben Weyts (N-VA) est satisfait de cette baisse du nombre de victimes de la route. "Ce sont des chiffres réconfortants en cette période de l’année. Nous avons pris des risque avec le plan mobilité flamand. Nous avons pris des mesures controversées au niveau des formations à la conduite et de l’augmentation des contrôles. Quand on voit que ça a porté ses fruits, on se dit que ça en valait plus que la peine", a-t-il commenté.

Les plus consultés