Manifestation à Bruxelles contre le maintien au pouvoir de Kabila

Plus de 200 manifestants d’origine congolaise ont manifesté ce samedi après-midi à Bruxelles contre le maintien au pouvoir du président congolais Joseph Kabila.

Joseph Kabila est au pouvoir depuis 2001 et la Constitution lui interdit de se représenter. Le chef de l'État, dont le second mandat expire le 19 décembre, reste sourd aux exhortations de ses détracteurs qui le pressent de déclarer publiquement qu'il ne sera pas candidat à la prochaine présidentielle, en principe prévue en avril 2018.

Les manifestants redoutent que Joseph Kabila n’utilise tous les moyens y compris la force pour se maintenir au pouvoir. La manifestation a débuté à la Porte de Namur et s’est prolongée jusqu’à l’ambassade de la RDC à Bruxelles.

"Il est temps que Kabila s’en aille," a déclaré une jeune manifestante. "Il est au pouvoir depuis plus de 15 ans et n’a rien fait pour la population. Le pays va de plus en plus mal. Il n’y a pas d’enseignement de qualité, pas d’eau potable, pas de soins de santé. Kabila doit céder sa place à quelqu’un d’autre".

"Il y a suffisamment de candidats valables pour prendre la place de Kabila. Nous ne voulons plus de lui. Mais nous savons bien qu’il ne partira pas lundi, nous craignons même qu’il utilise tous les moyens pour se maintenir au pouvoir," déclare cet autre manifestant plus âgé.

"Kabila peut compter sur la garde présidentielle et celle-ci a prouvé qu’elle n’hésitait pas à tirer sur la population. Nous redoutons un bain de sang".

Les plus consultés