La guerre des crèches de Noël aura-t-elle lieu à Holsbeek ?

La commune de Holsbeek dans le Brabant flamand a décidé de ne pas installer de crèches de Noël cette année, à la maison communale, pour répondre à une demande des non-croyants. Cette décision soulève des protestations de la part de la N-VA qui appelle la population à la résistance.
AP

L’an dernier encore deux crèches de Noël étaient installées dans la maison communale de Holsbeek. Une devant le sapin, à l’entrée et l'autre près des guichets. Mais cette année pas de traces de crèches. Les non-croyants et les personnes d’autres convictions religieuses avaient émis des objections à l’installation de ces crèches. "En tant que représentants des pouvoirs public nous devons être neutres" a déclaré ce lundi l’échevine Annelies Vander Bracht (Groen) sur Radio 2 Vlaams-Brabant (VRT). "C’est la raison pour laquelle les crèches n’ont pas été installées cette année".

Cette décision a été prise par l’ensemble de la majorité au pouvoir à Holsbeek, à savoir les écologistes de Groen mais aussi les démocrates-chrétiens du CD&V. L’échevine Annelies Vander Bracht souligne le fait que le sapin est bien présent comme les faux-cadeaux. "Nous n’avons jamais accordé d'importance aux crèches. Pour nous, cela faisait partie de notre culture, de notre patrimoine, mais elles constituent bien sûr un symbole religieux, ajoute l’échevine. Ce pourrait être choquant pour les personnes qui y voient un symbole religieux comme les homosexuels." 

"Ils ont une leçon de démocratie à recevoir"

La section locale de la N-VA qui est dans l’opposition à Holsbeek n’a pas apprécié cette décision et a appelé la population à se rendre à la maison communale demain soir en emportant des crèches.

"La Noël est une fête nationale. Le sapin de Noël et la crèche font partie de notre folklore et de nos traditions. Il serait temps de défendre nos valeurs" écrit la N-VA dans un communiqué.

"Notre échevine écologiste Annelies Vander Bracht et notre secrétaire communal ont clairement une leçon de démocratie à recevoir" ajoute la N-VA.

Le fait que la commune de Holsbeek n’a pas placé de crèches cette année mais aussi la réaction de la N-VA soutenue par le secrétaire d’Etat à l’Asile et aux Migrations Theo Francken a provoqué de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Certains reprochent notamment à Theo Francken de défendre les valeurs chrétiennes mais de refuser l’accueil d’une famille syrienne en Belgique.