La Turquie demande à la Belgique de lui livrer six "gülenistes"

Le service de coopération internationale pénale du SPF Justice a reçu, de la part de la Turquie, six demandes d'arrestation provisoire de Turcs en vue de leur extradition. L’information a été révélée par le quotidien De Standaard, et confirmée à la rédaction de la VRT.

Selon le SPF Justice, ces personnes seraient probablement poursuivies pour leurs liens avec le mouvement de Fethullah Gülen et/ou la tentative de coup d'Etat de juillet dernier, écrit samedi le Standaard.

Le SPF Justice s'est refusé à dévoiler les identités des six personnes concernées. Les dossiers contiennent en effet des informations confidentielles.

Diplomates ?

Selon le Standaard, il serait très probable qu'il s'agisse de plusieurs diplomates. Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, avait déclaré en septembre dernier à la Chambre que parmi les demandeurs d'asile turcs en Belgique, on dénombrait "six personnes possédant un passeport diplomatique".

Le porte-parole de l'ambassade de Turquie en Belgique a affirmé ne rien savoir sur la demande des autorités turques.

Possibilité de refus

Il est actuellement impossible de dire si la Belgique livrera ces personnes à la Turquie. Le SPF Justice indique que le processus, en la matière, est long et demande une "analyse approfondie" préliminaire.

Si l’examen du dossier mène au constat d’une atteinte aux droits humains ou d’un délit politique, la Belgique pourrait refuser de livrer ces personnes à la Turquie.