Saint-Trond et le Standard se quittent sur un partage 2-2

Saint-Trond et le Standard se sont quittés sur un partage 2-2 dans le match de clôture de la 21e journée du championnat de Belgique de football, qui était aussi le dernier de l'année 2016, mardi soir à Saint-Trond. Un peu plus tôt, Genk, s'est imposé 2-0 face à La Gantoise.

Saint-Trond se retrouvait à onze contre dix après seulement 13 minutes de jeu, Bagayoko recevant un carton rouge pour une semelle sur Raman. Le Standard ne profitait pas vraiment de sa supérioirité numérique, se montrant trop peu précis devant le but. Les Canaris, de leur côté, portaient plusieurs fois le danger dans le camp liégeois, sans toutefois parvenir à ouvrir le score: 0-0 à la mi-temps.

Les Rouches se montraient plus entreprenants au retour des vestiaires. Trebel, qui a dû céder son brassard de capitaine à Scholz, ouvrait le score à la 47e minute. Servi par la gauche par Dossevi, le Français décochait un obus des 20 mètres qui ne laissait aucune chance à Pirard.

Ce but ne mettait pas le Standard à l'abri. Boli alertait Hubert à deux reprises coup sur coup (66, 69e). Le but trudonnaire était dans l'air, il tombait à la 73e et était signé Ceballos, d'un tir des 25 mètres.
Les deux équipes se retrouvaient à dix contre dix à la 77e, Laifis étant exclu pour une faute sur Boli. Sur le coup franc qui suivit, Peeters trouvait Boli, qui trompait Hubert de la tête pour porter le STVV aux commandes: 2-1.

Les Canaris ne menèrent pas longtemps. La minute suivante, le Standard héritait d'un penalty pour une faute de main de Djené, et Belfodil ramenait l'égalité au marquoir. Le Standard poussait en fin de match mais le score ne changeait plus.

Le Standard, qui n'a gagné qu'une fois en déplacement cette saison, pointe au 8e rang avec 31 points. Saint-Trond occupe la 12e place avec 20 points.

Genk renoue avec la victoire au lendemain du licenciement de Peter Maes

L'effet psychologique a produit ses effets à Genk, qui s'est imposé 2-0 face à La Gantoise mardi lors de la 21e journée du championnat de Belgique de football. Le club limbourgeois s'est séparé lundi de Peter Maes, remplacé mardi par Albert Stuivenberg. Le Néerlandais, qui prendra l'équipe en mains à partir du 2 janvier, n'était pas encore sur le banc mardi. C'est l'entraîneur-adjoint Rudy Cossey qui dirigeait le Racing.

Le score était déjà acquis à la demi-heure. Nikos Karelis tirait sur le poteau gantois à la 17e minute. Le ballon restait en jeu et deux minutes plus tard, Thomas Buffel centrait pour Leon Bailey, qui remettait à Alejandro Pozuelo, qui ouvrait le score.

A la 25e, l'arbitre sifflait penalty pour une faute d'Andeson Esiti sur Buffel. Karelis se chargeait de botter le coup de réparation et de doubler la mise.

Genk renoue avec la victoire après avoir réalisé un 1/12 en championnat, le dernier succès limbourgeois en Jupiler Pro League datant de la 15e journée, le 19 novembre, face à Eupen (3-1).
Genk pointe au 9e rang du championnat avec 28 points. La Gantoise (32 points), qui concède une troisième défaite d'affilée, est 7e.