Les attentats ont éloigné les visiteurs de l’Atomium

Au cours de l’année qui vient de s’achever et qui a été marquée en Belgique par les attentats du 22 mars à l’aéroport de Zaventem et à la station de métro bruxelloise Maelbeek, l’Atomium a attiré 430.774 visiteurs. C’est 200.000 de moins qu’en 2015 - qui avait atteint la barre des 622.396 visiteurs - et une conséquence directe des attentats en Europe.
© José Fuste Raga - www.belgaimage.be

Le nombre de visiteurs du monument bruxellois a fortement diminué à la suite des attentats du 22 mars dernier. Le mois d'avril a d'ailleurs enregistré une baisse de fréquentation de 60%, soit une perte de 37.000 visiteurs.

L'été n'a ensuite pas apporté la reprise espérée: les mois estivaux ont enregistré une perte de 30%. Par rapport à l'année précédente, l'Atomium a perdu 20.000 visiteurs en juillet et 25.000 en août.

Le monument symbole de la capitale de l’Europe, datant de l’Exposition universelle de 1958, a cependant terminé l'année 2016 sur une note positive. Le mois de décembre a attiré 43.445 visiteurs, contre 33.329 en décembre 2015 lorsque la menace terroriste pesait déjà sur Bruxelles.

"Il s'agit du quatrième meilleur mois de décembre depuis la réouverture en 2006", se réjouissent les responsables du monument. "Nous n'avons fait mieux qu'en 2006, 2013 et 2014. Ces bons chiffres s'expliquent notamment grâce à la nouvelle exposition 'Sabena. Voyager glamour'".

Malgré la baisse générale de fréquentation en 2016, l'impact financier reste limité pour l’Atomium, grâce aux réserves constituées les années précédentes.