Registre de condoléances pour la victime belge d’Istanbul

La commune limbourgeoise de Houthalen-Helchteren (photo archives) a ouvert un registre de condoléances en hommage à la victime belgo-turque qui est décédée dans la nuit de la Saint-Sylvestre dans l’attentat perpétré dans une discothèque à Istanbul. Le jeune habitant de cette commune, âgé de 23 ans, était allé fêter le Nouvel An en Turquie.

À partir de mercredi, chacun pourra officiellement signer le registre de condoléances à l’attention de la famille du jeune homme décédé, a indiqué ce lundi le bourgmestre de Houthalen-Helchteren, Alain Yzermans (photo dans l'encadré), précisant que la commune sera encore fermée mardi.

Le père du défunt de 23 ans est entretemps arrivé à Istanbul, mais il reçoit des messages contradictoires. "La famille espère que la dépouille pourra être enterrée en Belgique, mais c'est très confus actuellement. En ce qui concerne les funérailles, on ne dispose pas encore d'informations", a souligné le bourgmestre de Houthalen-Helchteren.

Les drapeaux de la commune limbourgeoise sont en berne en hommage à la victime belge. L'attentat contre la discothèque Reina à Istanbul (photo) a fait 39 morts dans la nuit de samedi à dimanche. L'auteur en fuite est toujours traqué par les autorités turques.

AFP or licensors

"Il n’y a pas de mots pour décrire un tel acte"

Dans une interview accordée dimanche soir à la VRT, le bourgmestre Alain Yzermans (SP.A-Groen-Plus) expliquait, après avoir rendu visite à la famille du défunt : "J’ai vu beaucoup de douleur. La famille est désespérée. Personne ne peut expliquer ce qui s’est passé. Il n’y a pas de mots pour décrire l’acte de samedi soir".

Le fils de la famille endeuillée était connu dans la commune. Son père est très apprécié, précisait Yzermans. "Les voisins sont choqués par ce qui s’est passé. Nous allons mettre en berne le drapeau de la commune. Nous l’avons déjà fait par le passé".

Le bourgmestre précisait que le père de la victime est immédiatement parti pour Istanbul après la tragique nouvelle de l’attentat. "La police d’Istanbul poursuit l’enquête. Le corps sera rapatrié vers la Belgique dès qu’il sera libéré par les autorités turques. Nous devons attendre ce signal", concluait dimanche soir le bourgmestre de Houthalen-Helchteren.