Retards à Brussels Airport par manque de bagagistes

Plusieurs vols subissaient des retards allant jusqu’à une heure, ce lundi à l’aéroport de Zaventem, en raison d’un manque de personnel chez le bagagiste Swissport. Une solution a cependant été trouvée - le personnel obtenant des engagements de la direction à propos de certains contrats - et la situation devrait se normaliser pour mardi matin.

Depuis 11h ce lundi matin, des problèmes s’étaient fait sentir dans le traitement des bagages à l’aéroport international de Zaventem. Vers midi, les passagers de huit vols qui avaient atterri devaient encore attendre l’arrivée de leurs bagages (photo archives). Ces problèmes ont également entrainé le retard de neuf vols au départ de Brussels Airport, qui ont décollé 30 à 60 minutes plus tard que prévu.

Brussels Airport avait annoncé lundi midi que les vols subissaient un retard en raison d'une action sociale chez le bagagiste Swissport. Mais les syndicats démentaient. Ils pointaient par contre un manque de personnel au sein de Swissport, ce qui ralentit le traitement des bagages. Swissport compte une trentaine de clients à Zaventem, parmi lesquels Brussels Airlines, Ryanair et Thomas Cook Airlines.

D’après Sandra Langenus, de la centrale syndicale BTB (Belgische Transportbond, ABVV-FGTB), les problèmes sont la conséquence d'une série de circonstances, notamment l'interruption de certains contrats de travailleurs. La période des fêtes est traditionnellement chargée et le mauvais temps de lundi a entraîné des retards et un pic d'avions à traiter. Le personnel occupé lundi n'a pas pu suivre, affirmait-elle.

Un avis partagé par Kurt Callaerts, du syndicat chrétien ACV-Transcom. "(Il n'y a) pas de grève. Swissport a prévu trop peu de personnel. On récolte ce que l'on sème...", a relevé le syndicaliste sur Twitter.

Une solution dès mardi

La direction de Swissport précisait notamment qu’une vingtaine de contrats ont été réduits de 75% à 50% de travail. Elle recevait dans la matinée une délégation syndicale et a recalculé sa capacité et ses effectifs. Elle a ensuite promis que les employés pourraient à nouveau prester 75%, ce qui devrait leur permettre de travailler à nouveau 6 heures par jour (au lieu de 4h/jour) dès mardi.

Selon la direction, cette mesure devrait permettre à Swissport de supporter les pics d’affluence à l’aéroport.

En juin 2016, le personnel de Swissport avait interrompu le travail pour protester contre une pression de travail trop élevée et un manque de personnel. Un problème qui persiste depuis des années chez le fournisseur de services aéroportuaires.