Gwendolyn Rutten démissionne de son poste de députée au Parlement flamand

La présidente de l’Open VLD Gwendolyn Rutten a démissionné mercredi de son poste de députée flamande afin de se consacrer entièrement à la campagne électorale pour les élections communales de 2018.

La présidente des libéraux flamands a annoncé cette démission mercredi à l'occasion du lancement de son "Tour de Flandre", par lequel elle ambitionne de visiter les 308 communes flamandes pour discuter des "choses qui tiennent à cœur aux gens: leur emploi, la sécurité, la liberté, la famille et leur vision du futur.

La présidente de l'Open VLD espère boucler son tour des communes flamandes d'ici à octobre 2018. Pour mener à bien ce projet, il était préférable d'abandonner son siège au parlement et de donner sa chance à un nouveau talent, explique sa porte-parole.

C'est sa suppléante, Daniëlle Vanwesenbeeck, qui lui succédera. Mme Vanwesenbeeck est la patronne de Mastermail et a été récompensée par l'Unizo pour son dynamisme et son approche novatrice de la vie en entreprise.

Gwendolyn Rutten est le deuxième dirigeant de parti flamand à ne pas avoir de mandat parlementaire. Son collègue du SP.A, John Crombez, avait lui aussi choisi de renoncer à son mandat de député flamand. Gwendolyn Rutten était députée au Parlement fédéral de 2010 à 2014 avant de passer au Parlement flamand.