Le littoral se prépare à une montée des eaux

La protection civile a été chargée de préparer 30.000 sacs de sable pour contrer la montée des eaux à la côte. C’est en tous cas ce que lui a demandé le gouverneur de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, plusieurs régions du pays étant menacées par d’importantes inondations. A Bruxelles, on se prépare à affronter de fortes rafales de vent. Des parcs et forêts seront fermés.

Ce jeudi matin, la protection civile avait fait savoir que 12.000 sacs de sable devaient être installés, notamment à Nieuport et Ostende. Ce seront finalement 30.000 sacs de sable qui devront être placés.

Pour la seule commune de Nieuport, qui abrite le centre d'exposition Westfront, quelque 22.000 sacs de sables sont nécessaires. "Les agents sont mobilisés pour venir en aide à toutes les personnes touchées. Leur mission première est de colmater les digues et d'intervenir en cas de débordement de cours d'eau ou de risque de débordement", détaillait la Protection civile.

"Si la situation s'aggrave, ils peuvent être appelés pour des opérations de pompage lourd, du renfort en électricité ou l'évacuation de la population", ajoute le service de secours.

Mercredi, la côte ainsi que les communes de Flandre orientale et d'Anvers ont été classées en état d'alerte jaune par l'Institut royal météorologique (IRM), selon qui la combinaison de vents et de marées peut entraîner des niveaux d'eau très élevés. L'Agence des Services Maritimes et Côtiers a, elle, mis en garde contre des vagues pouvant atteindre jusqu'à 4 mètres de haut.

Les météorologues annoncent la marée de tempête la plus violente depuis 50 ans. 

Les autorités flamandes redoutent qu'un scénario similaire à celui survenu lors de la tempête de Saint-Nicolas en 2013 se reproduise. Cette tempête avait provoqué l'évacuation de la commune côtière de Bredene, et les communes d'Ostende, Nieuport (photo) et Bruges avaient dû déclencher leur plan catastrophe. Depuis lors, des aménagements ont toutefois été effectués afin de réduire les risques de dégâts.

Bois, parcs et cimetières fermés à Bruxelles

Les parcs et cimetières de la Ville de Bruxelles seront fermés ce jeudi à partir de 14h et jusqu'à nouvel ordre, à la suite des importantes rafales de vent annoncées par l'IRM. C’est ce qu’a indiqué jeudi en fin de matinée l'échevin des Espaces verts de la Ville, Ahmed El Ktibi.

De son côté, Bruxelles Environnement a également annoncé que les espaces verts régionaux (bois, parcs et forêt) seront fermés dès 17h ce jeudi, jusque vendredi en matinée, en raison des fortes rafales de vent qui souffleront sur le pays dès ce soir.