Les plans d'urgence ont été levés à la Côte

Les coups de vent violents et les fortes averses de cette nuit ont déjà causé de nombreux dégâts sur notre littoral. Mais la marée était restée inférieure à ce qui avait été craint, ce vendredi matin. "Les personnes n’habitant pas au littoral ou n’ayant pas de raisons valables d'y aller ne doivent pas s’y rendre", avait répété le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé. Les communes du littoral ont cependant levé leur plan d'urgence vers midi.

A la Côte, on redoutait l’association de la marée haute - prévue en milieu de journée - et d’une tempête.

Jeudi, les communes de la Côte, ainsi que la commune d'Anvers, ont été placées en état d'alerte orange par les services maritimes d'Ostende. "Vendredi après-midi, vers 14h, la marée haute pourra atteindre 620 cm. Un déferlement de vagues est à craindre à la mer sur les digues, dans les ports et sur les quais", a avertit l'OMS.

"Pour l’instant nous n’avons reçu aucun rapport d'une inondation, mais nous retenons notre souffle pour cet après-midi", avait déclaré Steve Timmermans de l'Agence pour les Services maritimes et côtiers. "Nous prévoyons toujours une montée des eaux de plus de 6 mètres".

Des cloisons ont été placées sur la digue et en différents endroits. Il est interdit de se rendre sur la plage. Le tram de la côte ne devait pas circuler cet après-midi, mais cette mesure a entretemps été levée.

Foto Kurt

"Les gens qui voudraient venir voir la tempête ne sont pas bienvenus"

Les pilotes qui guident les navires dans les ports ne sortent pas pour moment. "Il est beaucoup trop dangereux pour eux de se rendre à bord des navires", a déclaré Réjane Gyssens des Gardes côtiers.

Quant au gouverneur de la province de Flandre occidentale, Carl Decaluwé, il a réitéré son appel aux touristes de ne pas se rendre à la côte. "Les gens qui voudraient venir voir la tempête ne sont pas les bienvenus", a-t-il déclaré fermement. "Ceux qui n’habitent pas ici ne doivent pas venir."

De nombreux dégâts

La nuit dernière, la tempête a provoqué de nombreux dégâts sur la Côte. A Blankenberge, suite aux fortes rafales, un échafaudage qui se trouvait au dixième étage d’un immeuble est tombé sur la digue.

Un peu plus loin, c’est la terrasse d’un restaurant qui a été soufflée par le vent. Heureusement il n’y a pas eu de blessé.

Enfin, dans le port de plaisance de Blankenberge, le niveau d'eau est fortement monté.

Les plans d'urgence levés

Les communes du littoral ont levé leur plan d'urgence, vendredi midi, en raison d'une marée inférieure aux prévisions, a indiqué l'Agence des services maritimes et côtiers (Agentschap Maritieme Dienstverlening en Kust).

Le niveau devrait atteindre 560 centimètres DNG (Deuxième Nivellement Général), avec une marge d'environ 20 centimètres, contre les 620 centimètres initialement prévus. La marée haute devrait s'élever à 590 centimètres DNG, la nuit prochaine, et les autorités restent donc vigilantes.

"Je propose néanmoins que les cellules de crise restent actives", ajoute le gouverneur de Flandre occidentale Carl Decaluwé. "Il existe une marge et la météo n'est pas une science exacte." Il conseille toujours à la population de ne pas se rendre à la Côte ce vendredi.

Les sacs de sable installés notamment à Nieuport et Ostende, pour contrer la montée des eaux, resteront également en place jusque samedi.