Elise Mertens remporte la finale du tournoi WTA à Hobart en Australie

Notre compatriote, Elise Mertens (WTA 127), 21 ans, a remporté la finale en simple au tournoi WTA de Hobart en Australie, doté de 250.000 dollars, la toute première finale de sa carrière. Sa victoire lui ouvre la porte du top 100 à la WTA.
2017 Getty Images

La Louvaniste a battu sur surface dure la Roumaine Monica Niculescu (WTA 40), 29 ans, en deux sets (6-3; 6-1) au bout d'un heure et 14 minutes de jeu. Son adversaire, tête de série n°3, est reconnue comme une joueuse atypique avec des coups droits slicés.

Il ne s'agit pas du seul exploit d'Elise Mertens sur le circuit. L'été dernier, la pensionnaire de l'académie de Kim Clijsters avait déjà réussi à se qualifier pour le tableau final de l'US Open, où elle avait pris un set à l'Espagnole Garbine Muguruza (WTA 7), lauréate de Roland Garros.

Elise Mertens, coachée par son petit ami, Robbe Ceyssensa, a remporté 11 titres sur le circuit ITF dont deux 50.000 dollars. Associée à la Luxembourgeoise Mandy Minella, elle compte aussi une victoire, en double, sur le circuit WTA, c'était à Limoges en novembre (115.000 dollars).
 

2017 Getty Images

Pas d'Australian Open pour Zanevska: "Je me suis battue moi-même"

Il n'y aura finalement que quatre Belges dans les tableaux de simple à l'Open d'Australie qui débute lundi à Melbourne. Marina Zanevska (WTA 121), la dernière représentante engagée en qualifications, s'est en effet inclinée samedi au troisième tour. Sur le court N.15, elle a été battue 6-4, 6-3 par l'Allemande Mona Barthel (WTA 150).

Et Elise Mertens (WTA 123) n'a pu participer vu sa folle épopée au tournoi WTA de Hobart, qu'elle a conclue par un premier titre sur le circuit.

Qualifiée l'an dernier à Melbourne sous la bannière de l'Ukraine, son pays d'origine, Marina Zanevska espérait rééditer cette performance pour la Belgique, dont elle a acquis la nationalité en septembre dernier. Malgré un break d'avance à deux reprises dans le premier set, la Namuroise n'y est toutefois pas parvenue.

"C'est une grosse déception", confia-t-elle, après être restée un moment seule sur le court et avoir versé quelques larmes après sa défaite. "Cela fait mal de quitter un tournoi du Grand Chelem avant même qu'il ne commence. D'autant que c'est un long voyage. Maintenant, je n'ai jamais vraiment trouvé mes sensations. J'ai mieux joué que lors de mes deux premiers matchs, mais pas assez pour la battre, alors qu'elle reviendra vite dans le Top 100. Elle n'en est sortie que parce qu'elle a été blessée. J'ai essayé d'être agressive, mais j'ai commis trop de fautes. En fait, je me suis battue moi-même."

Tête de série N.8 du tableau qualificatif, Marina Zanevska a toujours une petite chance d'être repêchée comme lucky loser, mais elle n'y croit pas trop. "Je ne compte pas trop dessus. Tout ce que je peux faire désormais, c'est continuer à travailler pour être plus performante dans les semaines et moi à venir. Ce n'était que mon premier tournoi de l'année."
.
 

2012 Getty Images