Les parlementaires flamands devront travailler 45 ans pour une pension complète

Les partis siégeant au parlement flamand (photo) sont parvenus à un accord ce lundi au sujet du relèvement de l'âge de la pension de ses élus. Tout comme les fonctionnaires, ces derniers devront dorénavant avoir travaillé 45 ans et avoir atteint l’âge de 60 ans minimum avant de pouvoir se reposer sur leurs lauriers. Progressivement, l'âge de la retraite passera de 62 à 67 ans. Cet accord ne concerne actuellement que le parlement flamand. Il sera présenté aux autres assemblées du pays.

Ces dernières années, les réunions se sont succédées pour élaborer un nouveau régime de pensions pour les élus de parlements. Finalement, un accord a pu être atteint sur le relèvement de l'âge de la retraite, mais uniquement au niveau du parlement flamand.

Jusqu’à présent, les parlementaires pouvaient bénéficier d’une pension complète après 20 ans de service. Mais ce laps de temps a été doublé à 45 ans. Avec cette nuance que le nouveau régime ne sera appliqué qu’aux personnes qui entreront au parlement flamand après les prochaines élections.

Les règles seront néanmoins durcies aussi pour ceux qui siègent déjà au parlement régional : ils devront dorénavant avoir atteint l’âge de 60 ans avant de pouvoir réclamer leurs droits à la pension.

Progressivement, l’âge sera également reculé à 67 ans, contre 62 ans actuellement. Avec un âge porté à 65 ans à partir du 1er juillet 2019 et à 67 ans au 1er février 2030.

Cet accord ne vaut que pour le parlement flamand, mais sera présenté aux six autres assemblées du pays (parlement fédéral et entités fédérées). Si elles n’acceptent pas ce nouveau régime des pensions, les partis flamands - certainement la N-VA - veulent faire voter l’accord au parlement fédéral. On sait que les partis francophones ne sont pas pressés d’adopter le nouveau régime.

Le texte sera soumis le 15 février à la Conférence des présidents des 7 assemblées parlementaires.

"C’est la logique même"

Mathias Diependaele (photo), chef de groupe de la N-VA au parlement flamand, estime que le nouveau régime des pensions pour les députés est "la logique même".

"Ce régime est semblable à celui des fonctionnaires, avec des mesures de transition comparables. Nous avons demandé des efforts aux citoyens, il est plus que logique que nous en fassions nous-mêmes".

Diependaele estime aussi qu’il n’y a pas de raison que les autres parlements n’adoptent pas ce nouveau régime de pensions.