David Goffin sans problème au 3e tour de l’Australian Open

Notre compatriote David Goffin (ATP 11) s'est hissé pour la deuxième année consécutive au troisième tour de l'Australian Open, jeudi. Sur le Show Court n°3, le Liégeois, 26 ans, a facilement battu le Tchèque Radek Stepanek (ATP 102), 38 ans, issu des qualifications. Il s'est imposé 6-4, 6-0 et 6-3 en 1h45 de jeu. "Je suis content, car pour moi ce match s'assimilait un peu à un premier tour", a-t-il confié. "Là, je suis rentré dans le tournoi."

Après avoir sué pour écarter le jeune Américain Reilly Opelka (ATP 208) au premier tour, David Goffin n'aura pas eu à forcer son talent pour se débarrasser du vétéran Radek Stepanek. De match, il ne fut peut-être question que pendant six jeux, avant que le Tchèque ne s'éteigne progressivement, servant au passage 9 doubles fautes et commettant 44 fautes directes.

"J'étais un peu tendu au début, car je n'avais pas eu beaucoup de repères lors de mon match contre Opelka. Puis, mon jeu s'est mis en place petit à petit", raconta-t-il. "Je me suis habitué à ses frappes atypiques, notamment avec son coup droit qui fuse. Je suis parvenu à le faire courir et à l'obliger à forcer. Cela s'est bien passé. Je suis resté assez solide. C'était un bon match..."

Samedi, pour une place en huitièmes de finale, David Goffin retrouvera un autre vétéran du circuit, Ivo Karlovic (ATP 21), 37 ans. Avec ses 2,11 m et ses aces qu'il sert à la pelle, le Croate risque toutefois d'être un autre calibre. Le n°1 belge, cela dit, sait à quoi s'attendre pour l'avoir affronté en finale de l'exhibition Kooyong Classic, à la veille de l'Australian Open, où il l'avait battu 7-6 (7/2).

"Je pense que cela peut m'aider. J'ai pu me rendre compte de la manière dont il servait, ce qui est le principal. Il sert peut-être un peu moins fort qu'un Opelka ou qu'un Isner, mais cela vient d'encore plus haut et il trouve des angles différents. Je sais que cela ne pas être gai, mais je pense que j'ai les armes pour gagner ce match. Je sais que je retourne très bien. Maintenant, les balles vont arriver très vite. Il faudra être très concentré et très agressif. Mais ça peut le faire", conclut-il.