Des milliers de caméras de surveillance à bord des nouveaux trains

La SNCB prévoit de placer, à partir de la fin 2018, environ 3.000 caméras de surveillance à bord de se nouveaux trains. Les voyageurs y seront filmés en permanence, et les images seront envoyées en direct à une cellule de contrôle des transports ferroviaires. C'est ce qui ressort de la réponse du ministre de la Mobilité en charge de la SNCB François Bellot (MR) à une question parlementaire de Françoise Schepmans (MR). L'information est relayée mercredi par De Tijd, et a été confirmée par la SNCB.

Ces 3.000 caméras seront installées à bord des 445 nouveaux trains à étage qui doivent entrer en service de 2018 à 2021.

"Les images issues de ces caméras seront directement envoyées à la cellule de contrôle. Dès qu'un incident est signalé, elle pourront y être rapidement consultées", alors même que le train circule encore, précise mercredi Dimitri Temmerman, porte-parole de la SNCB. Les images seront donc consultées seulement en cas de nécessité ou d'incident, souligne-t-il.

Actuellement, la SNCB utilise déjà des caméras de surveillance dans les trains Desiro. "Mais il s'agit là d'images qui sont stockées sur un disque dur à bord du train, et qui ne peuvent donc pas être consultées à distance. Les images sont conservées 7 jours", indique le porte-parole. La SNCB indiquera via des pictogrammes que les voyageurs sont filmés.