La visite chez le dentiste va coûter plus cher

C’est la conséquence de l’absence d’un accord entre les dentistes et le gouvernement. Même les dentistes conventionnés ne peuvent plus garantir une sécurité dans les tarifs pratiqués. "Le montant du ticket modérateur va sans doute augmenter" indique-t-on auprès de l’Union des dentistes flamands (Verbond van de Vlaamse Tandartsen).
Reporters

Après les généralistes, les kinés, c’est à présent la visite chez le dentiste qui risque d’augmenter. "Les négociations sur un nouvel accord tarifaire n’ont pas abouti", écrit le quotidien De Morgen et l’information est confirmée par Stefaan Hanson de l’Union des dentistes flamands.  "L’accord de 2016 est révolu et il n’y a pas encore de nouvel accord pour cette année" a-t-il déclaré dans l’émission matinale "De ochtend" ( VRT).

Les dentistes voulaient obtenir plus que ce que proposait le gouvernement. Dès lors, même les dentistes conventionnés pourront pratiquer des honoraires plus élevés.

Concrètement, cela signifie que le patient devra débourser quelques euros de plus pour sa visite chez le dentiste.

"Le ticket modérateur, soit la part qui n’est pas remboursée par la mutuelle, sera probablement plus élevée", ajoute Hanson. "Le coût supplémentaire exact dépend d’un traitement à l’autre."

"Environ 60% des dentistes sont conventionnés, cela signifie qu’ils pratiquent des tarifs fixes. Mais en l’absence d’accord, depuis le 1er janvier ils ne peuvent plus proposer de tarifs garantis à leurs patients. Dans l’attente d’un nouvel accord, nous recommandons aux dentistes conventionnés de ne pas dépasser leurs honoraires de plus de 2,5%, soit l’index santé" ajoute Stefaan Hanson.

Mais l'association profesionnelle des dentistes flamands ne partage pas cet avis. La "Vlaamse Beroepsvereniging voor Tandartsen" revendique une augmentation des tarifs de 3 à 5%. De son côté, la ministre de la Santé Maggie De Block (Open VLD) ne veut pas entendre parler d'une augmentation dépassant 1,6%, soit moins que l'index santé.