Un hacker flamand pirate le compte Tweeter du président Trump

Inti De Ceukelaire (21 ans) est parvenu à pirater un ancien Tweet du président américain Donald Trump. L’information est révélée par le quotidien Het Laatste Nieuws et a été confirmée à la VRT. Le jeune hacker est parvenu à ajouter à un ancien Tweet de Trump, datant du 11 avril 2012, une petite vidéo de YouTube avec une chanson du carnaval d’Alost. Inti De Ceukelaire se définit comme un hacker éthique.

Donald Trump diffuse donc via un ancien Tweet, une petite chanson en dialecte d’Alost (Flandre orientale) le tournant en dérision avec des prostituées russes. Une allusion aux révélations diffusées par la chaîne américaine CNN sur les supposées frasques sexuelles de Trump avec des prostituées russes.

"Je vais en Russie parce que j'ai entendu parler des kalinka, des poupées russes, tout ce qui enchante mon coeur. Cette année, on ne va pas au soleil, mais au 'balcon' d'Olga."

C'est sur ces mots que débute la chanson partagée par le compte du président des Etats-Unis dimanche soir, et dont la vidéo le tourne en dérision.

Dans ce tweet posté le 11 avril 2012, Donald Trump annonçait qu'il tiendrait le lendemain un discours au Centre des congrès de San José. Outre cette annonce, le milliardaire avait ajouté un lien vers le site de ladite conférence.

Inti De Ceukelaire est allé chercher d'anciens liens, liés au Tweet, et a vérifié s'il pouvait acheter le nom de domaine d'un de ces sites.

"Suite au débat sur la diffusion de fausses informations, je me suis dit, la nuit dernière, que ce serait tout de même chouette de pouvoir pirater les Tweet de Trump", a déclaré le jeune hacker à Het Laatste Nieuws.

"J’ai immédiatement commencé à rassembler tous les liens liés à ses posts. Je laissais les liens URL s’ouvrir automatiquement. Dès que je remarquais qu’un site ne chargeait pas je me renseignais pour savoir si je pouvais en acheter le nom de domaine.

Finalement j’ai pu le faire avec le site du National Achievers Congress. J’ai pu acheter le nom de domaine pour 10 euros. De Ceukelaire a alors utilisé ce lien pour poster la vidéo de You Tube. Selon lui c'était un jeu d'enfant.

Inti De Ceukelaire s’était fait connaître il y a une dizaine de jours en récupérant des numéros de téléphone associés à des profils Facebook, mais qui n’étaient pas exposés publiquement. Il avait testé sa méthode sur plusieurs comptes d’hommes politiques ainsi que de certaines célébrités flamandes.