Le CD&V propose de faire passer tous les véhicules de leasing à l’électricité

Le parti démocrate-chrétien flamand, qui fait partie de la coalition au pouvoir, propose que d’ici 2025, tous les véhicules de leasing, les voitures de société et les véhicules des pouvoirs publics deviennent des véhicules électriques. "Les pouvoirs publics et les sociétés de leasing doivent donner le bon exemple", estime Robrecht Bothuyne (CD&V) dans le quotidien Het Laatste Nieuws.

"Certaines instances gèrent un parc automobile important, je pense par exemple au gouvernement mais aussi aux sociétés de leasing qui fournissent des véhicules à différents organismes. Nous allons les convaincre que d’ici 2025 tout leur parc automobile doit devenir électrique" déclare Robrecht Bothuyne. Il souligne que son parti est favorable au budget mobilité mais que le phénomène des voitures de société ne va pas disparaître pour autant– du moins pas à court terme.

Rappelons que le gouvernement fédéral a proposé qu'au lieu de se voir offrir une voiture de société, un travailleur pourra opter pour un "budget mobilité" : une somme d’argent que ledit travailleur utilisera à des fins de mobilité. Et s’il ne l’utilise pas dans son entièreté, le reste est converti en salaire extra.

Seul 0,3 % de notre parc automobile est électrique

Actuellement seul 0,3 % de notre parc automobile est électrique. Les démocrates-chrétiens flamands veulent augmenter ce chiffre et font pour cela dix propositions. Comme par exemple, le placement de bornes de rechargement un peu partout en Flandre, une application qui indique où se trouvent ces bornes et des primes pour les modèles électriques les moins cher.

Robrecht Bothuyne propose ainsi d’augmenter les primes pour les véhicules de moins de 41.000 euros et de les supprimer pour toutes les voitures plus chères. "On n’achète pas une voiture de 61.000 euros pour obtenir une prime de 1.000 euros", ajoute Robrecht Bothuyne.

Les loueurs de voiture pas très chauds

Renta, la Fédération belge des loueurs de véhicules n’est pas enchantée par cette proposition. "Nous n’aimons pas le mot contrainte dans notre secteur", a réagi le directeur de Renta Frank Van Gool sur Radio 1 (VRT).

"Le voitures de leasing ne représentent que la moitié des voitures de société, soit 7 à 8 % de toutes les voitures circulant sur nos routes. Il faut donc voir si cela constitue vraiment une grande avancée".

Frank Van Gool souligne que 2025 c’est bien sûr encore loin. "Nous devons faire attention de ne pas éloigner les gens des voitures de leasing et à les pousser à rouler avec des voitures privées plus polluantes. Le prix des voitures électriques est beaucoup plus élevé actuellement que celui des voitures au moteur conventionnel. Si cela continue comme ça, ce sera moins cher de rouler avec une voiture privée que de passer par un leasing".

Frank Van Gool reconnaît néanmoins que la flotte des véhicules de leasing est composée essentiellement de véhicule au diesel. "C’est notre fiscalité qui veut cela", ajoute-t-il.