Anderlecht n’a pas profité du faux pas du FC Bruges

La "clasico" Anderlecht-Standard s’est terminé sur nul blanc dimanche soir au stade Constant Vanden Stock. En bas de classement, Mouscron a fait la bonne opération du week-end en battant Eupen. Les Hurlus reviennent à un point de Westerlo.

Le dernier match de la 24e journée du championnat de Belgique de football a permis à Mouscron de faire une bonne opération en bas de classement. En battant Eupen (3-0), les Hurlus restent certes scotchés à la 16e place mais reviennent à un point de Westerlo (15e) et deux de Waasland Beveren (14e). Eupen occupe la 13e position avec 21 unités. Les buts ont été inscrits par Deivydas Matulevicius (21e, 1-0). Filip Markovic (44e, 2-0) et Simon Diedhiou (48e, 3-0).

Un déboulé d'Eric Ocansey sur la droite a lancé Eupen vers l'avant (1e). Jeffren a lui effectué une percée sur la gauche. Suite à un relais avec Fahad Al-Abdulrahman, le ballon est parvenu à Mamadou Sylla, qui a tiré sur la transversale (3e). Mouscron était à la peine et Mergim Vojvoda a écopé d'un carton jaune pour une faute sur Jeffren (8e).

Cette phase a cassé le rythme des Pandas et Mouscron en a profité pour prendre le match en mains. Mickaël Tirpan a eu coup sur coup deux possibilités de tirer au but, qu'il a gaspillées (16e), et Diedhiou a mis le ballon juste à côté (17e). Markovic a alors prouvé que Mouscron était devenu le patron: le Serbe a arraché un ballon à Ibrahim Diallo avant de servir Matulevicius (21e, 1-0). Les Hennuyers ont poursuivi le travail de sape et ont obtenu un penalty pour une faute de Diallo sur Diedhiou que Markovic a transformé (43e, 2-0).

Le Hurlus ont frappé dès la reprise par Diedhiou, qui a poussé au fond un ballon servi par Tirpan (48e, 3-0).

Dès cet instant, les deux équipes ont donné l'impression d'attendre le coup de sifflet final. Une reprise passant loin au-dessus de l'Eupenois Jean-Thierry Lazare n'a pas relevé le niveau de la rencontre (61e). Pas plus qu'une accélération sur la gauche de Nathan Kabasele (66e), l'attaquant prêté par Anderlecht monté au jeu à la place de Matulevicius (57e).

Nul blanc au "clasico" Anderlecht - Standard

Anderlecht et le Standard se sont quittés dos à dos (0-0), dimanche au Stade Constant Vanden Stock lors de la 24e journée de Jupiler Pro League. Le Standard, réduit à 10 après 90 secondes, a plié mais n'a pas rompu face à des 'Mauves' qui ont loupé l'occasion de prendre la tête du championnat. Les Liégeois ont terminé la rencontre à 9 suite à l'exclusion d'Ishak Belfodil à la 90e.

Ce grand classique du championnat belge mettait aux prises deux formations aux spirales complètement opposées. Si Anderlecht restait en effet sur cinq succès de rang, le Standard n'avait plus gagné depuis autant de rencontres. Une défaite aurait donc dangereusement éloigné les Liégeois du top-6.

Adrien Trebel, ancien capitaine du Standard et transféré à Anderlecht cet hiver, figurait dans l'axe du jeu bruxellois.

La rencontre a basculé après quelques secondes. Alors que le ballon était en dehors des limites de jeu, Filip Mladenovic a bousculé Alexandru Chipciu et s'est vu brandir un carton rouge par l'arbitre de la rencontre, M. Vertenten. Le RSCA en a profité pour mettre la pression sur le but de Jean-François Gillet. Mais ni Lukasz Teodorczyk (4e, 22e), ni Trebel d'une frappe sur le poteau (9e), ne sont parvenus à marquer.

Dès l'entame de la seconde mi-temps, une frappe d'Ivan Obradovic a heurté la transversale de Gillet (48e). René Weiler a alors fait monter Massimo Bruno, Sofiane Hanni et Isaac Kiese Thelin au fil du 2e acte pour donner du poids à l'attaque mauve. Jean-François Gillet, qui avait retrouvé sa place dans les buts 'Rouches' jeudi à Eupen (2-2), a réalisé plusieurs arrêts salvateurs. Ishak Belfodil, pourtant auteur d'un match abouti, a été exclu à la 90e pour un coup de pied (90e). Malgré une dernière occasion anderlechtoise signée Hanni, le RSCA a dû se contenter d'un point.

Gillet, malgré un but de Bram Nuytinck annulé pour hors-jeu, a gardé ses filets inviolés jusqu'au bout...

Au classement, Anderlecht (48 points) reste deuxième mais à un point de Bruges (battu 2-0 à La Gantoise), alors que le Standard stagne à la 9e place avec 33 unités.

La Gantoise s'impose contre Bruges

La Gantoise a pris le meilleur sur le Club de Bruges (2-0), dimanche, à la Ghelamco Arena, pour le compte de la 24e journée de Jupiler Pro League. Yuya Kubo, qui disputait son premier match pour les 'Buffalos', a marqué le premier but de la rencontre. Kalifa Coulibaly a plié le match dans les arrêts de jeu.

La Gantoise, battue une seule fois à domicile en championnat cette saison, accueillait un Club de Bruges en grande forme. En effet, la phalange de Michel Preud'homme restait sur cinq victoires de rang et treize matches sans défaite en championnat.

Après un début de match un peu hésitant, la rencontre s'est emballée. Hans Vanaken a été le premier à s'illustrer (8e). Jelle Vossen, en bonne position, a raté l'occasion d'ouvrir la marque (23e). Butelle, auteur d'un double arrêt à la 33e, a également préservé ses filets en première mi-temps.

Au retour des vestiaires, Moses Simon a frappé le poteau sur un bon centre de Coulibaly (50e). Ce n'était que partie remise pour l'équipe d'Hein Vanhaezebrouck, qui a finalement marqué grâce à sa nouvelle recrue, le Japonais Yuya Kubo. L'attaquant a envoyé un coup franc parfait dans les filets de Ludovic Butelle (1-0, 53e). Lovre Kalinic, nouveau portier des Gantois, s'est montré décisif à plusieurs reprises devant les essais de Vossen (69e), Diaby (77e) et Cools (77e). En toute fin de match, Coulibaly a scellé le score de la rencontre sur un contre rapidement mené (2-0, 90e+3).

Cette victoire permet à La Gantoise de reprendre la sixième place avec 39 points. Le Club de Bruges reste en tête (49) mais pourrait voir Anderlecht (47) lui passer devant en cas de succès contre le Standard (3e, 32 pts) au Parc Astrid en fin d'après-midi (18e).

Malines retrouve le top 6

Trois rencontres de la 24e journée du championnat de Belgique étaient prévues samedi en soirée: Malines-Genk (1-0), Saint-Trond-Ostende (3-0) et Waasland Beveren- Westerlo (0-0). Malines, qui a décroché sa première victoire en 2017 grâce à un but de Seth De Witte (89e), réintègre le top 6 (6e, 38 points). Genk (34 points) reste 8e.

Après la minute de silence observée à la mémoire de l'épouse de Thomas Buffel, décédée jeudi, la rencontre ne s'est jamais emballée. Mats Rits a attiré l'attention du public en sortant groggy d'un choc (5e). Le milieu est remonté au jeu et a été à la base de la première occasion en servant Aleksandar Bjelica sur coup franc (15e).

Il y avait moins d'excitation sur le terrain que d'émotion dans les tribunes. A la 19e, en référence au numéro de Buffel, le match a été arrêté une minute. Les supporters ont chanté "You'll never walk alone" et les fans limbourgeois ont organisé un tifo en exhibant des écharpes noires. Tout cela n'a pas fait perdre son attention à Nordin Jackers: le gardien remplaçant de Marco Bizot a facilement bloqué une reprise de Bjelica (26e).

Il n'y a pas eu d'amélioration en seconde période. Le jeu était bâclé et le spectacle ennuyeux. Monté sur la pelouse à la 63e, l'attaquant malinois Nicolas Verdier a décoché le premier tir avec effet que Jackers a arrêté en deux temps (68e). Les visités ont pris le dernier quart d'heure à leur compte et ont raflé leurs trois premiers points de l'année grâce à De Witte (89e, 1-0).

Saint-Trond bat Ostende 3 à 0

De retour à Saint-Trond, William Dutoit a été convié à une chaude réception par ses ex-équipiers. Le nouveau gardien d'Ostende a été heureux de voir que personne ne se trouvait au second poteau sur un coup franc de Stef Peeters (3e).

Les Canaris étaient manifestement mieux réveillés que les Kustboys. Mais, bien placé devant Dutoit, Pieter Gerkens a manqué son contrôle (5e) et Igor Vetokele a botté sur la transversale (11e).

Saint-Trond a alors laissé la possession du ballon à Ostende. En fait, les Canaris souhaitaient utiliser leur arme favorite, le contre. Sur coup de coin de Peeters, Brandon Mechele a inscrit son premier but pour les Canaris via le dos de Landry Dimata (29e, 1-0). Les Limbourgeois n'ont pas relevé la tête: sans une intervention d'Adam Marusic, Gerkens doublait la marque (36e). Ostende l'a encore échappé belle sur deux reprises de Mechele (38e, 44e).

Frustré au terme de la première période, Ostende a directement payé sa faiblesse en seconde période sur un coup de tête de Vetokele (57e, 2-0). La nouvelle recrue des Canaris n'a pas traîné en chemin et a signé un doublé en lobant Dutoit (72e, 3-0).

Grâce à cette victoire, Saint-Trond compte 26 points et occupe la 11e place. Battu pour la troisième fois d'affilée, Ostende recule à la 5e place (39 points).

Un nul blanc à Waasland Beveren - Westerlo

Waasland Beveren - Westerlo a débuté par une prise de becs entre Khaleem Hyland et Zinho Gano vite réprimée par M. Erik Lambrechts (4e).

Le football a toutefois repris le dessus. Sur une passe de Laurent Jans, Aleksandar Boljevic a expédié un ballon de la tête que Koen Van Langendonck a dévié (6e). Le gardien de Westerlo n'a pas eu le temps de s'ennuyer mais Alessandro Cerigioni (20e, 22e), Gano (30e; 35e) et Jens Cools (32e) n'ont pas visé juste.

A la reprise, Van Langendonck n'a pas eu plus facile: Gano (51e, 53e) et, monté au jeu à la 55e, Steeven Langil (58e) l'ont alerté.

Après cette période à l'avantage des Waeslandiens, les occasions de but ont fait place à de nombreuses imprécisions des deux côtés.
Comme les deux équipes se sont neutrallisées, Waasland Beveren (20 points) et Westerlo (19 points) restent respectivement 14e et 15e.

Courtrai - Lokeren : 2-1

Courtrai s'impose 2-1 face à Lokeren et met fin à une série 8 défaites.
Courtrai a mis fin à sa série de huit défaites de rang en championnat en s'imposant 2-1, score acquis au repos, contre le Sporting Lokeren, samedi pour le compte de la 24e journée de Jupiler Pro League. Revenu au club cet hiver, Teddy Chevalier a inscrit un doublé salvateur.
Les 'Kerels' attendaient une victoire en championnat depuis le 30 novembre dernier et un succès contre Mouscron (1-0). Si Courtrai a pris les trois points samedi soir, il peut remercier son attaquant Teddy Chevalier, revenu au club après des expériences en Turquie et à Lens.

Pour son troisième match depuis son retour, le Français de 29 ans a ouvert le score d'une frappe enroulée à l'arrêt (1-0 18e). Il a ensuite doublé l'avance des siens d'une magnifique reprise de volée (2-0, 34e). En fin de première mi-temps, Tom De Sutter a sauvé l'honneur de Lokeren sur corner (2-1, 41e).

Grâce à cette victoire, l'équipe entraînée par Karim Belhocine est 10e et compte désormais 27 points, deux longueurs devant Lokeren, 11e.