Réduction de gaz à effet de serre : objectifs atteints en Flandre

Pour la période allant de 2005 à 2015, la Flandre a atteint ses objectifs de réduction de gaz à effet de serre, indique un rapport rendu public vendredi par la ministre régionale de l’Environnement, Joke Schauvliege. Dans le détail, une réduction des émissions a été enregistrée dans les secteurs de l’énergie, de la construction, de l’agriculture et des déchets. Une augmentation a par contre été constatée dans les secteurs de l’industrie et des transports.

Durant la période 2005-2015, de fortes différences ont été enregistrées entre secteurs. La construction a fait figure de bon élève (-16% d'émissions), devant le secteur énergétique (-12%). A l'inverse, l'industrie (+26%) et les transports (+6%) ont connu des augmentations d’émissions de gaz à effet de serre.

D’après la ministre flamande Joke Schauvliege (photo), "l'augmentation du nombre de véhicules et le nombre de kilomètres parcourus par véhicule parlent d'eux-mêmes. Dans l'industrie, on constate une augmentation des émissions de gaz fluorés, utilisés comme alternative aux substances appauvrissant l'ozone depuis le début du siècle."

La part de chaque secteur a également évolué. Le secteur du transport représentait 36% des émissions de la Région flamande en 2015, contre 33% en 2005. Le bâtiment ne représentait plus que 29% de l'ensemble des émissions en 2015, contre 34% dix ans plus tôt.

Fin 2015, les ministres de l'Environnement du fédéral et des entités fédérées se sont mis d'accord sur la répartition de l'effort à l'horizon 2020. Pour atteindre les objectifs nationaux de réduction des émissions de gaz à effet de serre de 15% à l'horizon 2020, la Flandre s'est engagée à réduire les siennes de 15,7%.

Dans ce cadre, la Région pouvait émettre au maximum 45.870 kilotonnes de gaz à effet de serre en 2015. Selon les chiffres du rapport Climat présenté ce vendredi, la Région a émis 45.242 kilotonnes et dégage un léger excédent pour la troisième année consécutive.