Déraillement à Louvain : l’enquête se poursuit

Au lendemain de l’accident d’un train qui faisait route vers La Panne - qui a fait un mort et 27 blessés -, le parquet poursuit son enquête sur les causes du déraillement à la sortie de la gare de Louvain, samedi vers 13h30. Contrairement à ce qui avait été escompté dans les premières heures qui ont suivi l’accident, il semble maintenant plus que probable que la victime - un jeune homme de 21 ans - se soit trouvée à bord du train. Le trafic ferroviaire est encore perturbé ce dimanche et les travaux d’enlèvement des wagons et de réfection de l’infrastructure s’avèrent "un gros travail", prévient Infrabel.

Si la cause de l’accident reste encore indéterminée et le trafic ferroviaire présente encore de fortes perturbations ce dimanche, le parquet a cependant pu indiquer samedi soir que la victime décédée, d’abord coincée sous une voiture, a pu être dégagée. Il s’agit d’un homme de 21 ans, originaire du Brabant wallon.

Selon les constatations des experts, il était bien présent à bord du train au moment de l’accident. La manière dont il s’est retrouvé sous la voiture reste par contre indéterminée. Dans un premier temps, Le gestionnaire du réseau ferroviaire Infrabel avait pensé que le jeune homme ne se trouvait pas dans le train au moment du déraillement.

L’accident s’est produit à hauteur d’un aiguillage. Le parquet y poursuit son enquête ce dimanche, alors qu’Infrabel a commencé à préparer l’opération d’enlèvement de l’épave du train 3636. Le conducteur du train a été entendu samedi par les enquêteurs. Du matériel pouvant servir de preuve a aussi été emmené. Le parquet se refuse actuellement à tout commentaire sur l’accident.

Les embarras de circulation ferroviaire se poursuivent

Plusieurs enquêtes sont menées : l'une interne à Infrabel et à la SNCB, la seconde au niveau fédéral via un organe d'enquête du service public fédéral Mobilité, et la troisième au niveau judiciaire.

Le déraillement du train a provoqué des dégâts importants à l'infrastructure. Des câbles de signalisation ont notamment été abîmés, avec de fortes conséquences sur le trafic, depuis samedi après-midi. Plusieurs jours de travaux seront nécessaires à l'endroit de l'accident, selon Infrabel. Mais pour démarrer les réparations, les équipes doivent attendre le feu vert des forces de l'ordre qui effectuent les devoirs d'enquête.

Samedi vers 18h30, le trafic direct entre Liège et Bruxelles a cependant pu reprendre partiellement via la ligne 36N dédiée généralement aux trains à grande vitesse. Infrabel attend notamment que la rame automotrice actuellement sur le flanc soit dégagée afin d'avoir accès aux câbles et préciser les délais.

La liaison ferroviaire entre Louvain et Malines et celle entre Louvain et Aarschot sont encore toujours remplacées par un service de bus. Les embarras de circulation ferroviaire se poursuivront ce lundi.

Le Premier ministre Charles Michel s'est rendu sur les lieux de l'accident samedi après-midi. Dans un tweet, il a exprimé sa sympathie pour les victimes et remercié les services de secours pour leur rapide intervention. Les vice-Premiers Jan Jambon et Didier Reynders ont également écrit un message pour les proches des victimes de l'accident de train.

La SNCB a également réagi au décès du voyageur de 21 ans. "La SNCB présente ses condoléances à la famille et aux amis de la victime", a déclaré Thierry Ney, porte-parole de la société ferroviaire. "Elle collabore à 100% à l'enquête."

Trafic ferroviaire encore perturbé lundi

La SNCB et Infrabel ont prévu un plan de transport alternatif pour le début de la semaine à la suite du déraillement d'un train, samedi. Un "service normal de base" sera assuré vers Bruxelles lundi, notamment les trains IC. D'autres lignes restent par contre interrompues.

Les trains IC vers Bruxelles emprunteront la ligne 36N au lieu de la ligne 36 sur laquelle le train a déraillé.

La portion de la ligne 36 entre Louvain et Herent n'étant toujours pas utilisable, plusieurs trains P vers et de Bruxelles seront cependant supprimés. Il s'agit de trains entre Visé et Bruxelles-Midi, Landen et Bruxelles-Midi, ainsi que Genk et Bruxelles-Midi. Le train S9 entre Louvain et Braine l'Alleud circulera uniquement entre Braine l'Alleud et Bruxelles-Luxembourg.

Les trains internationaux (ICE et Thalys) roulent normalement.

La circulation reprendra également lundi matin sur la ligne 53 Malines-Louvain - avec un service à voie unique entre Louvain et la bifurcation de Dijlebrug - ainsi que sur la ligne 35 Louvain-Aarschot.