Le fisc va faire la chasse aux fraudes des propriétaires d’Airbnb

L'administration fiscale lancera bientôt des actions ciblées sur ceux qui ne déclarent pas les revenus locatifs perçus via l'utilisation de la célèbre plateforme, a expliqué à L'Echo Francis Adyns, le porte-parole du SPF Finances.

Les contrôleurs pourront utiliser les informations recueillies par des programmes de collecte de données intelligents capables d'identifier les personnes mettant un bien en location ainsi que l'impôt qui est dû.

Le fisc compte aussi demander directement à Airbnb de lui fournir des informations sur les locations.

Les bailleurs qui seront pris la main dans le sac risquent des amendes pouvant aller jusqu'à 1.250 euros et/ou des majorations d'impôt jusqu'à 200% de l'impôt éludé.

Le fisc pourra aussi réclamer, auprès des propriétaires d’Airbnb, les données de location. "Même si cela ne les enchante pas, les propriétaires devront collaborer", ajoute Francis Adyns.