De Backer veut réduire la quantité de déchets en Mer du Nord

Le Secrétaire d’Etat en charge de la Mer du Nord prépare un plan d’action national pour réduire la quantité de déchets qui aboutissent dans la mer. Philippe De Backer (Open VLD) l’a annoncé en marge du lancement de la campagne du programme des Nations Unies pour l’Environnement, #CleanSeas, qui encourage les autorités, entreprises et consommateurs à jeter moins de plastique en mer.

"Notre Mer du Nord était autrefois nommée l'égout de l'Europe", explique Philippe De Backer. "Via les voies fluviales de plusieurs pays, des matières toxiques et chimiques, ainsi que des combustibles atterrissaient directement dans notre mer. Les règles ont depuis été renforcées et elle est aujourd'hui beaucoup plus propre", affirme le Secrétaire d'Etat.

Une nouvelle problématique a cependant vu le jour : plus de 8 millions de tonnes de plastique atterrissent chaque année dans les océans, causant des ravages sur la faune et la flore marines.

SIMON FRASER/SCIENCE PHOTO LIBRARY

"La Belgique est aussi confrontée à ce phénomène. Je travaille avec la ministre de l'Energie Marie Christine Marghem à une politique de production qui mette un terme à la pollution. Nous travaillons aussi ensemble avec tous les secteurs concernés par la Mer du Nord", commente Philippe De Backer.

Et d’ajouter que les filets de pêche abandonnés ou perdus constituent aussi un gros problème en Mer du Nord. « Nous examinons donc avec le secteur de la pêche s’il y aurait des alternatives naturelles et biodégradables. Nous avons aussi déjà lancé le projet ‘Fishing for Litter’. Les pêcheurs qui devaient autrefois rejeter dans l’eau le plastique qu’ils avaient pris dans leurs filets, peuvent maintenant récolter facilement ce plastique et le ramener sur la terre ferme », précisait De Backer.