La reine Mathilde prête son aide lors d’un accident au Laos

Au cours de la dernière journée de sa visite au Laos pour Unicef Belgique, la reine Mathilde a fait arrêter le convoi de 15 voitures qui l’accompagnait pour venir en aide à quelques victimes d’un accident de la route auquel elle venait d’assister. L’information, rapportée par VTM Nieuws, a été confirmée à la VRT. Dans la circulation dense du Laos, deux cyclomoteurs qui se trouvaient non loin du convoi royal se sont soudain percutés.

Dans la délégation qui accompagnait la reine Mathilde au Laos au moment de l’accident de la route, il y avait notamment deux médecins d’Unicef. Après avoir vu les deux motos se percuter non loin d’elle, la reine est descendue de voiture et a appelé ces médecins à la rescousse pour les personnes accidentées.

Mathilde n’est remontée dans sa voiture qu’après s’être assurée que les victimes n’étaient que légèrement blessées (de petites coupures). Les deux médecins sont néanmoins restés sur place.

Le convoi de la reine des Belges a ensuite pu reprendre sa route.

Mathilde s’intéresse à l’enseignement et la santé

Au cours de sa visite de quatre jours au Laos, la reine Mathilde s’est notamment rendue mercredi dans une école maternelle (voir la vidéo) et un centre de santé dans la province plus pauvre du Saravan, au sud du Laos. Seuls 45% des enfants y vont à l’école secondaire.

L’analphabétisme est criant. La reine a été très touchée par la vue d’un bébé de 9 mois qui ne pesait pas plus qu’un nourrisson d’un mois. L’Unicef tente d’aider et d’accompagner les parents peu instruits, tout en misant sur l’éducation des enfants.

Le Fonds des Nations Unies pour l’Enfance veille aussi sur les enfants qui souffrent de malnutrition, afin qu’ils ne prennent pas un retard de croissance qui ne pourrait plus être rattrapé par la suite.